En quelques jours, 7 passagers étrangers non-admis au fenua

Publié le

Dans un communiqué, le Service Territorial de la Police Aux Frontières de la DTPN a indiqué avoir procédé à la non-admission de sept passagers arrivés à l’aéroport de Tahiti-Faa’a sur la première semaine de février. La plupart d'entre eux était dépourvue d'un visa valable.

Publié le 14/02/2023 à 11:27 - Mise à jour le 14/02/2023 à 12:10

Dans un communiqué, le Service Territorial de la Police Aux Frontières de la DTPN a indiqué avoir procédé à la non-admission de sept passagers arrivés à l’aéroport de Tahiti-Faa’a sur la première semaine de février. La plupart d'entre eux était dépourvue d'un visa valable.

La première semaine du mois de février 2023 a été chargée pour le Service Territorial de la Police Aux Frontières (PAF) de la DTPN. En charge du contrôle des points de passage frontalier maritime, terrestre et aérien, et notamment de la lutte contre l’immigration irrégulière, la PAF a procédé à sept non-admissions de passagers arrivés à l’aéroport de Tahiti-Faa’a, tous en provenance des États-Unis.

  • Les 2 et 3 février 2023 en provenance de San Francisco, un ressortissant philippin et un couple d’Indiens dépourvus de visa valable.
  • Le 4 février 2023, une ressortissante américaine munie de son ancien passeport qu’elle avait déclaré volé/perdu dans son pays et donc invalidé.
  • Le 5 février 2023, trois ressortissants sud-africains dépourvus de visa valable.

En vertu de la réglementation en vigueur sur les étrangers, ces manquements ont été notifiés aux compagnies aériennes concernées, et chacun d’entre eux a regagné son pays de départ.

À noter que le bureau de la circulation transfrontière du Ministère de l’Intérieur et des Outre-mer pourra requérir des amendes à l’encontre des transporteurs, pouvant atteindre un montant maximum de 1 193 317 Fcfp par passager.

En 2022, 42 étrangers ont fait l’objet d’une mesure de non-admission en Polynésie française.

Dernières news

Activer le son Couper le son