vendredi 24 septembre 2021
A VOIR

|

En immersion dans une tarodière à Raiatea

Publié le

Ils sont 18 porteurs de projet dans l’agriculture à être en formation depuis le 3 mai dernier. Une formation d’accompagnement à l’installation agricole rémunérée et dispensée par le CFPPA d'Opunohu à Moorea. L’objectif est de préparer au mieux les stagiaires à la mise en place et à la gestion d’un fa'a'apu.

Publié le 03/08/2021 à 14:58 - Mise à jour le 03/08/2021 à 16:05
Lecture < 1 min.

Ils sont 18 porteurs de projet dans l’agriculture à être en formation depuis le 3 mai dernier. Une formation d’accompagnement à l’installation agricole rémunérée et dispensée par le CFPPA d'Opunohu à Moorea. L’objectif est de préparer au mieux les stagiaires à la mise en place et à la gestion d’un fa'a'apu.

À Raiatea, cela fait maintenant trois semaines que Harden Tetauvira travaille dans un champ et qu’il apprend toutes les techniques pour planter du taro sous le regard de Mirna Tuheiava, son maitre de stage. Labourer, préparer et planter… un travail qui plait à cet apprenti agriculteur motivé : “Planter du taro, ce n’est pas difficile, tout le monde peut le faire. Il faut juste avoir un bon tuteur”.

Harden est ambitieux, certes, il a encore beaucoup à apprendre, mais pour Mirna, il a du potentiel, ce qui va l’emmener loin dans son projet, celui de créer sa propre exploitation de taros : “À Raiatea, il n’y a pas vraiment beaucoup d’agriculteurs qui font du bio. Et je vois que je ne suis pas le seul à vouloir manger sainement. Partout dans le monde, c’est une amélioration à faire au niveau de l’agriculture, de passer en bio”.  Son maitre de stage va l’y encourager. Et elle a d’ailleurs besoin de Harden pour mener à bien son propre projet. “Mon projet phare est la farine. J’ai besoin d’énormément de taros, et j’espère que mon stagiaire va venir se coller à moi pour pouvoir vraiment avoir la masse de taros” indique Mirna.

Harden aura en tout 35 semaines pour se former avant de voler de ses propres ailes.

Rédigé par

infos coronavirus