dimanche 25 septembre 2022
A VOIR

|

En 2021, la fréquentation touristique du Pays encore mesurée

Publié le

Pénalisée par les différentes restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, la Polynésie française a accueilli 82 500 touristes en 2021 dont 17 000 sur le premier semestre et 65 500 sur le second semestre, soit respectivement 15 % et 50 % de la fréquentation de 2019.

Publié le 23/09/2022 à 11:09 - Mise à jour le 23/09/2022 à 11:09
Lecture 3 minutes

Pénalisée par les différentes restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, la Polynésie française a accueilli 82 500 touristes en 2021 dont 17 000 sur le premier semestre et 65 500 sur le second semestre, soit respectivement 15 % et 50 % de la fréquentation de 2019.

Malgré une progression de 7 % des effectifs touristiques, l’année 2021 est encore marquée par les différentes restrictions en matière de déplacement et les fermetures de certaines destinations.

La fréquentation touristique des États-Unis et de la France métropolitaine se rapproche du niveau de 2019 sur le dernier trimestre, grâce à l’allègement des contraintes sanitaires dans les deux pays, dont est issue la seule clientèle étrangère en 2021.

En décembre 2021, la fréquentation métropolitaine est identique à celle du même mois de 2019, alors que celle d’Amérique du Nord représente sur le dernier trimestre près de 80 % de celle d’avant-crise.

Crédit : ISPF
Note de lecture : En septembre 2021, le nombre de touristes fran çais représentait 42 % du chiffre constaté en septembre 2019 et le nombre de touristes nord-américains représentait 57 % du nombre constaté en septembre 2019.

Les résultats dans l’hébergement demeurent éloignés de ceux d’avant-crise, mais l’allongement conséquent de la durée moyenne de séjour limite la contraction de l’activité. Le transport aérien retrouve son activité vers les destinations ouvertes, mais reste perturbé par l’absence de la zone Asie Pacifique.

La fréquentation touristique suit le rythme des mesures sanitaires

La fréquentation touristique a connu des phases de reprise et de coup d’arrêt tout au long de l’année. Comme en 2020, le retour des touristes s’est à chaque fois déroulé de façon dynamique. Au dernier trimestre, la clientèle nord-américaine et française retrouve son niveau de 2019 à près de 85 %.

Le tourisme terrestre représente 85 % de la fréquentation annuelle

La clientèle terrestre marchande totalise 58 000 touristes en 2021, soit 4 000 clients supplémentaires par rapport à 2020 et 35 % de la clientèle de 2019.

Deuxième composante de la fréquentation touristique en 2021, à égalité avec le tourisme non marchand, le tourisme flottant a été pénalisé par la pandémie et la réduction de l’offre pour le volet « paquebot » qui retrouve 35 % des effectifs de 2019. Le rebond est plus dynamique sur le segment yachting (44 % des effectifs de 2019) avec 8 000 touristes cette année.

Un rebond plus marqué dans les structures d’hébergement de plus petites tailles

Si le nombre de touristes terrestres séjournant au moins une nuit en hôtellerie internationale progresse de 10 % en 2021, les autres types d’hébergement terrestre reconstituent un peu plus rapide ment leur clientèle. Ainsi, les pensions de famille (+ 15 %) et les locations saisonnières (+ 11 %) ont respectivement retrouvé 45 % et 48 % de leur clientèle de 2019.

Dans tous les cas, la durée de séjour progresse fortement par rapport à 2019 chez tous les touristes, avec une durée moyenne de séjour qui s’établit à 21 jours, soit 6 jours de plus qu’en 2019 et même 3 jours de plus qu’en 2020.

Les ventes progressent de 25 % dans l’hôtellerie en 2021

En 2021, les hôtels polynésiens sont restés ouverts toute l’année et ont proposé 700 000 chambres à la location, soit seulement 75% de l’offre de 2019. L’hôtellerie de luxe, qui représente deux tiers des nuitées consommées, affiche un taux d’occupation de 50 % contre 42 % pour les hôtels de grand tourisme et 27 % pour les hôtels de tourisme. 

Premiers marchés à l’international pour l’hôtellerie polynésienne, les ventes vers les marchés nord-américains et français progressent respectivement de 36 % et 42 %. À l’image de la répartition de l’offre, plus d’une nuitée sur deux est consommée dans les Îles Du Vent, dont 60 % à Tahiti qui concentre 60 % des chambres totales.

infos coronavirus