mardi 19 janvier 2021
A VOIR

|

Embouteillage monstre devant les stations-services de Raiatea

Publié le

Après une semaine d’attente, les stations-services de Raiatea ont finalement été réapprovisionnées. Et comme il fallait s’y attendre, c’était la cohue devant les pompes. Les quatre stations ont une nouvelle fois, été prises d’assaut. La police municipale d'Uturoa a dû mobiliser ses troupes pour rétablir la circulation.

Publié le 08/01/2021 à 19:32 - Mise à jour le 11/01/2021 à 8:35
Lecture 2 minutes

Après une semaine d’attente, les stations-services de Raiatea ont finalement été réapprovisionnées. Et comme il fallait s’y attendre, c’était la cohue devant les pompes. Les quatre stations ont une nouvelle fois, été prises d’assaut. La police municipale d'Uturoa a dû mobiliser ses troupes pour rétablir la circulation.

A peine le carburant arrivé sur Raiatea que déjà, c’est la cohue devant les stations-services. Les camions citernes doivent même se frayer un chemin pour atteindre les cuves et réapprovisionner les pompes. Tony Chalons, gérant de station avait conservé une réserve pour les services d’urgence  » il y avait déjà une foule qui s’est précipitée, en 10 minutes, on a asséché les cuves (…) Enfin, lorsque l’on a refait le plein, vous voyez là, ça a fait 500 mètres de queue sur la route, et dans les deux sens. »

Habitante d’Uturoa, Ilona TEUIAU a du se rendre à la station ce matin « On n’a pas fait le plein la semaine dernière… Et bien là, obligé, parce qu’il y a l’école là… « 

Les axes routiers, sur le front de mer comme dans le centre-ville, ont été paralysés par les véhicules qui attendaient d’accéder aux stations-services. La Commune a dû mobiliser ses agents municipaux pour réguler la circulation, afin d’éviter les bouchons et d’éventuels accidents: « Et bien là, on a nos propres muto’i Uturoa… On fait de notre possible… »

Dans les files d’attente, chacun prend son mal en patience… Terehau MILLAUD, comme beaucoup d’autres, attend depuis une heure et demie « j’ai eu le temps de traîner un peu sur facebook et puis là bien, je vois la fin du tunnel, je suis arrivé à la station.« 

Forts de leur précédente expérience, les stations-services ont décidé cette fois-ci, de rationner la distribution. Impossible pour les automobilistes de louper les écriteaux : »Bon, on essaye de mettre 3000 francs pour chaque client, comme ça, au moins on essaye de faire tenir le plus longtemps possible » précise Noella Chune, employée dans une station-service. Pas besoin donc de se bousculer à la pompe. Selon les gérants de stations-services, il y a suffisamment de carburant pour tenir jusqu’au prochain ravitaillement.

infos coronavirus