mercredi 3 juin 2020
A VOIR

|

Electricité à Makemo : un nouveau revers pour Te mau ito api

Publié le

Publié le 01/07/2018 à 14:29 - Mise à jour le 01/07/2018 à 14:29
Lecture 2 minutes

Suite à de lourds problèmes financier, la société d’économie mixte Te mau ito api en charge de la distribution d’électricité à Makemo avait été placée en redressement judiciaire en septembre 2017. Depuis, elle connaît des hauts et des bas. Alors que la justice avait condamné la commune de Makemo a lui payer une indemnité de 21,6 millions (issus d’un ancien conflit sur la répartition des recettes) elle vient en revanche de voir une autre requête rejetée ce lundi par le tribunal administratif.

Dans ce dossier, Te mau ito api (détenue par la Sedep de Dominique Auroy et le Pays) souhaitait que les tarifs fixé par l’autorité concédante, la Pays, soient revus à la hausse en raison de l’article 7 de la convention qui lie les deux partie et qui prévoit qu’elle a droit à « une juste rémunération de ses services et du capital investi, devant lui assurer un équilibre économique. » 

>>> Lire aussi : Electricité à Makemo : le maire ne veut pas « être prise en otage »

Le Pays conteste, quant à lui, être l’autorité concédante et rejette de ce fait sa responsabilité. Il estime surtout que les déboires financiers de la société d’économie mixte sont le résultat de son incapacité à fournir de l’énergie éolienne comme cela devait être le cas aux origines du projet et comme cela est écrit dans la convention.

Des arguments que le tribunal administratif a retenus. Les juges ont notamment estimé que « les tarifs du service n’étaient pas évolutifs mais fixés par le Pays unilatéralement et uniformément sur tout le territoire de la Polynésie française » et que Te mau ito api ne peut donc pas demander au juge de condamner la Polynésie française à  augmenter les tarifs aux usagers du fait de l’augmentation des prix du gas-oil, dès lors que ce n’était pas prévu dans la convention.

B.P.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Orages et fortes pluies : vigilance jaune sur une...

Météo-France Polynésie a placé en vigilance jaune pour vent violent les zones : Australes Centre et Rapa. En vigilance jaune pour les orages : Tuamotu Sud, Gambier, Tuamotu Nord Ouest, Tuamotu Centre Sud, Tuamotu Centre Nord, Tuamotu Centre, Tuamotu Ouest, îles du Vent. En vigilance jaune pour fortes pluies : Tuamotu Sud, Gambier, Tuamotu Nord Ouest, Tuamotu Centre Sud, Tuamotu Centre Nord, Tuamotu Centre, Tuamotu Ouest, îles du Vent. Et en vigilance jaune pour fortes houles : Tuamotu Sud, Gambier. Cette forte houle provoquera une élévation importante du niveau de la mer dans les lagons exposés et de forts courants aux abords des passes.

L’ « exploit » d’un navigateur à Hiva Oa à bord...

Son voilier de quatre mètres, qu'il a conçu et construit lui-même pour 4 000 euros (environ 477 000 Fcfp), ressemble à une coquille de noix. Pourtant, Yann Quénet vient de traverser deux océans à bord de son "Baluchon" et déconfine à Hiva Oa, aux Marquises.

Nucléaire : le Sénat vote la suppression de la...

Dans la nuit de vendredi à samedi en métropole, le Sénat a voté la suppression de l’article qui étendait à toutes qui étendait à toutes les demandes d’indemnisation des victimes du nucléaire, l’application du seuil d’1 millisievert. Une décision surprenante car les sénateurs avaient déjà voté pour l’application de ces nouvelles règles début mars.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV