jeudi 26 mai 2022
A VOIR

|

Elections politiques : des services dématérialisés, le vote par Internet pas vraiment d’actualité

Publié le

Les élections d’aujourd’hui ne ressemblent pas tout à fait à celles d’hier. Avec l’évolution des technologies, voter, s’inscrire sur les listes électorales ou faire campagne, se fait différemment. Eclairages.

Publié le 17/04/2022 à 6:50 - Mise à jour le 17/04/2022 à 9:26
Lecture 2 minutes

Les élections d’aujourd’hui ne ressemblent pas tout à fait à celles d’hier. Avec l’évolution des technologies, voter, s’inscrire sur les listes électorales ou faire campagne, se fait différemment. Eclairages.

Le second tour de l’élection présidentielle aura lieu le 23 avril en Polynésie. En quelques années, plusieurs services se sont dématérialisés.

Il est par exemple désormais possible de s’inscrire sur les listes électorales via Internet mais aussi de vérifier son bureau de vote en ligne. Lors du premier tour de la présidentielle, le site a d’ailleurs été tellement sollicité qu’un message d’erreur s’est affiché.

Mais avec la digitalisation des services, est-il possible de voter par Internet ? Pas pour la présidentielle en France. Si vous ne pouvez-vous rendre sur place, il vous faudra toujours faire une procuration. La raison ? C’est qu’un vote par internet n’apporte, à l’heure actuelle, pas les mêmes garanties de sécurité. “Dans toute élection, la priorité est de se prémunir de toute manipulation des résultats. (…) D’éventuelles personnes malveillantes peuvent essayer d’installer des virus sur les ordinateurs des électeurs. Les serveurs de l’élection aussi peuvent être attaqués, avec pour objectif de faire disparaitre des votes, ou au contraire d’en ajouter”, expliquait dans une interview à France culture, Véronique Cortier, chercheuse au CNRS.

Une autre échéance électorale arrive à grands pas : les législatives, au mois de juin prochain. Pour ce rendez-vous électoral, il sera en revanche bien possible de voter par Internet, mais à une condition : que vous résidiez à l’étranger.

La technologie a aussi fait son entrée dans l’isoloir. Si vous vous rendez dans votre bureau de vote, sachez que dans certaines communes, vous ne trouverez pas de bulletin. C’est le cas en métropole où, depuis plusieurs années, des villes utilisent le vote électronique. Pas de papier donc, mais un écran dans l’isoloir. Leur utilisation permet de mobiliser moins de personnes mais aussi de réduire la durée du dépouillement. Mais l’usage de ces machines coûte cher et très peu de communes y ont recours.

Enfin, qui dit élection dit campagne électorale. Avec le développement des réseaux sociaux, des règles strictes ont été établies (consultables en cliquant ICI). Les candidats doivent par exemple séparer les comptes servant à leurs fonctions officielles, et ceux utilisés pour leur campagne électorale.

Le 23 avril, vous pourrez suivre le déroulement du second tour de la présidentielle sur notre chaine, nos réseaux sociaux et notre site internet, www.tntv.pf.

infos coronavirus