A VOIR

|

Elan de solidarité pour des Polynésiens en Nouvelle-Zélande

Publié le

Parti de Tahiti le 13 décembre dernier, la troupe A nui Taputapuatea de Raiatea s’est auto confinée après que 3 cas de COVID aient été détectés au sein du groupe. Pour aider l’association à faire face à cette situation, les communautés Maori et Samoanes en Nouvelle-Zélande leur apportent leur soutien quasi quotidiennement.

Publié le 25/12/2022 à 17:14 - Mise à jour le 27/12/2022 à 8:02
Lecture < 1 min.

Parti de Tahiti le 13 décembre dernier, la troupe A nui Taputapuatea de Raiatea s’est auto confinée après que 3 cas de COVID aient été détectés au sein du groupe. Pour aider l’association à faire face à cette situation, les communautés Maori et Samoanes en Nouvelle-Zélande leur apportent leur soutien quasi quotidiennement.


Depuis que l’association « A nui taputapuatea » s’est auto confinée à Auckland, les Communautés Maori se mobilisent pour porter assistance au groupe et égayer leur séjour. Les journées au Marae sont rythmées par des activités culturelles. Les communautés assurent également l’approvisionnement en denrées alimentaires, allant même jusqu’à préparer un Hangi, un repas traditionnel maori pour réduire les dépenses et pour tenter de remonter le moral des membres de la troupe car selon Jeff Ruha Membre de la Communauté Te Kotuku, Lorsque votre ventre est plein, votre cœur est joyeux. Quand votre cœur est joyeux, votre esprit est reposé et un esprit sain apporte la bonne humeur dans la famille.”

La plus grande organisation caritative du Pacifique basée sur Aotearoa, s’est également mobilisée en apprenant que des jeunes venus de Polynésie française étaient en confinement pour éviter de propager la maladie et préserver les communautés de Nouvelle-Zélande. En une nuit, elle a récolté des dizaines et des dizaines de cartons de denrées alimentaires et de produits d’hygiène. L’association s’est également vu remettre des bons d’une valeur totale de 1000 dollars. Des gestes qui ont émus les membres de l’association venue de Raiatea jusqu’aux larmes. “C’est beaucoup d’émotion d’un coup parce que la question budgétaire commençait à se poser, parce que tout le programme a été chamboulé par cette crise là” témoigne Wilfrid Sidole, le secrétaire de l’Association A nui Taputapuatea.

En suivant son protocole sanitaire stricte, l’association réussi à contenir la propagation des cas de covid. Sur les 7 personnes testées positives depuis le 1er jour, 5 sont sorti d’isolement. Aucun nouveau cas n’a été détecté depuis quelques jours.