lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Élan de solidarité au CJA de Tumaraa

Publié le

Les actions de solidarité se multiplient en Polynésie. À Raiatea, le Centre des Jeunes Adolescents (CJA) de Vai’aau, en accord avec l’inspecteur, se mobilise aussi pour venir en aide aux familles nécessiteuses. Son objectif est d’offrir sa production agricole tant qu’il lui sera possible.

Publié le 21/04/2020 à 16:04 - Mise à jour le 21/04/2020 à 16:05
Lecture 2 minutes

Les actions de solidarité se multiplient en Polynésie. À Raiatea, le Centre des Jeunes Adolescents (CJA) de Vai’aau, en accord avec l’inspecteur, se mobilise aussi pour venir en aide aux familles nécessiteuses. Son objectif est d’offrir sa production agricole tant qu’il lui sera possible.

Au CJA de Tumaraa, les enseignants se serrent les coudes pour entretenir les platebandes de légumes de leurs élèves. Plutôt que de la laisser pourrir, ils ont pensé offrir la production aux familles nécessiteuses. « On a décidé d’offrir des paquets de salade, du gingembre, des oignons verts, des aubergines, des patates douces… et même des pots de miel » explique Henri Teriierooiterai, le directeur du CJA.

Un geste salué par les bénéficiaires, comme nous le confie Melda Urarii, habitante de Vai’aau : « Merci beaucoup pour ce geste. En plus, ce sont des produits bio. Cela accompagnera très bien du punu pua’atoro ».

Des semis de salade ou encore d’aubergine sont également mis à disposition des élèves qui en font la demande. « C’est super, je les planterai dans mon potager. Et une fois grands, je pourrai les vendre. C’est une aide que j’apprécie beaucoup » déclare Jeffrey Mataitai.

Une fierté pour le corps enseignant qui voit son travail pédagogique mis en pratique : « C’est une grande fierté pour nous parce que les élèves viennent nous demander des semis, et c’est là qu’on voit l’importance de ce qu’on fait à l’école et qui est réinvesti à travers les foyers » nous dit le directeur de l’établissement. « C’est vraiment une très bonne chose que le CJA organise cela et que les gens prennent les semis. Il faut que toute la population prépare car on ne sait pas quand le confinement va se terminer » ajoute Pitate Mama, adjointe au maire de Tumaraa.

La distribution est menée en fonction des récoltes. L’opération sera donc reconduite tant que la production le permettra.

infos coronavirus