mardi 18 mai 2021
A VOIR

|

El Niño : un suivi attentif en Polynésie

Publié le

Publié le 18/09/2015 à 7:06 - Mise à jour le 18/09/2015 à 7:06
Lecture 2 minutes

El Niño se caractérise par une hausse anormale des températures à la surface de l’océan Pacifique. Le phénomène perturbe les courants marins et la circulation atmosphérique. Conséquences : de fortes pluies ou de grandes sécheresses et très souvent de nombreux dégâts sur l’environnement  

Depuis le début de l’hiver austral, Météo France observe une hausse des températures de l’océan Pacifique équatorial, entre 170E et 80W de longitude. Cette hausse varie autour de +0,5°C à l’ouest de la ligne de changement de date et s’élève progressivement quand on se dirige vers l’est, pouvant atteindre +3°C vers le 120°W de longitude
À la mi-septembre, les températures au centre de l’océan Pacifique équatorial sont plus élevées de 2.3° dans la boîte Niño 3.4.

​Tous les modèles de prévision saisonnière à disposition de Météo France prévoient un maintien et un renforcement d’un épisode El Niño pour la prochaine saison chaude. 
Les climatologues de Météo-France en Polynésie française suivent attentivement le développement d’El Niño. Lors de la présentation des Perspectives pour la saison chaude 2015-2016 au Haut-Commissariat un nouveau point sera donné, annonce Météo France. 

Du côté des précipitations attendues pour la fin de l’année, ce sont les Marquises et les Gambier qui devraient être les plus concernées avec des pluies importantes. 
Les perspectives concernant les températures pour les trois prochains mois, prévoient des températures supérieures aux normales sur les Marquises, proches des normales de saison sur les Tuamotu et la Société, et inférieures aux normales sur le reste des archipels. 

Le bulletin de Météo France : 
 

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...