dimanche 19 septembre 2021
A VOIR

|

Education : “il faut que les enfants retournent à l’école”, selon Tepuanui Snow

Publié le

Tepuanui Snow, président de la fédération des associations des parents d'élèves de l'enseignement publique, était notre invité plateau hier soir. Malgré la flambée des cas de covid, il veut rassurer les familles et assure que des dispositions seront prises afin de protéger les élèves.

Publié le 09/08/2021 à 10:42 - Mise à jour le 09/08/2021 à 10:42
Lecture 2 minutes

Tepuanui Snow, président de la fédération des associations des parents d'élèves de l'enseignement publique, était notre invité plateau hier soir. Malgré la flambée des cas de covid, il veut rassurer les familles et assure que des dispositions seront prises afin de protéger les élèves.

La préoccupation des familles est tournée vers la crise sanitaire. Vous avez pu rencontrer la ministre de l’éducation. Est-ce que le Vadémécum vous a rassuré pour cette rentrée scolaire ?

“Le Vadémécum est une mesure de protection qui va permettre de garantir un maximum de mesures visant à sécuriser nos enfants dans leurs gestes quotidiens à l’école. Après, ça reste des enfants. Et les enfants se touchent, jouent, se bousculent. Donc c’est difficile de poser un cadre qui sera forcément applicable dans toutes les circonstances. On ne peut pas être satisfait à 100% mais on doit dire, et je le reconnais, que c’est un dispositif qui va permettre de sécuriser au mieux les gestes et les pratiques au sein des établissements scolaires”.

Qu’en est-il des enseignants qui tombent malades ?

“Avant d’en venir à là, je dois dire qu’il y aura des guides sanitaires qui vont être rajoutés pour permettre d’accompagner les enfants durant les temps de restauration scolaire, dans la cours de récréation, mais également pour le nettoyage et renforcer toutes les mesures de nettoyage et de propreté. Il y a plusieurs gestes, plusieurs choses qui vont être mis en place par le gouvernement pour permettre de sécuriser et de garantir ces pratiques. La problématique se pose davantage du point de vue de l’obligation de la vaccination. Il faut bien que les parents comprennent que de toute manière, l’institution ne pourra jamais obliger nos enfants à se faire vacciner. Ca ne se fera qu’avec l’accord des parents. La raison pour laquelle la fédération s’inscrit dans une volonté de permettre l’installation de vaccinodromes, à la fois dans les lycées, les collèges et les établissements du premier degré, c’est pour permettre aux familles qui n’ont pas de moyen de locomotion […] de permettre que leurs enfants soient vaccinés”.

Vous avez abordé dans ce Vadémécum le remplacement des enseignants malades.

“C’est en effet une problématique que nous avons soulevé auprès de la ministre, parce que cette vague du Delta va également toucher les enseignants. Certains d’entre eux vont certainement être malades et notre problème à nous, c’est que les cours soient assurés. […] Il y a des difficultés par rapport au choix et au recrutement des personnes qualifiées. Nous avons eu l’assurance de la part du vice-recteur et de la part de la ministre que tout sera fait pour faire en sorte que l’apprentissage et la continuité pédagogique soient assurés”.

Comment rassurer les parents et éviter l’absentéisme ?

“Les retours d’expériences montrent que l’année dernière, les enfants qui sont restés à la maison n’ont malheureusement pas aussi bien appris et le distanciel a ses limites. Il faut que les enfants retournent à l’école et je pense que, les mesures qui sont prises aujourd’hui permettront de rassurer les parents par rapport au fait qu’ils doivent ramener leurs enfants à l’école. Parce que l’apprentissage à l’école, c’est quand même mieux que l’apprentissage en distanciel”.

Rédigé par

infos coronavirus