samedi 8 août 2020
A VOIR

|

Edouard Fritch souhaite « que 2017 soit une nouvelle étape vers la prospérité de notre Pays. »

Publié le

Publié le 29/12/2016 à 13:12 - Mise à jour le 29/12/2016 à 13:12
Lecture 3 minutes

Mes chers amis,

 
A l’aube de cette nouvelle année, je souhaite que 2017 soit une nouvelle étape vers la prospérité de notre Pays.
 
Le gouvernement maintient ses efforts pour soutenir la croissance économique, tout en accentuant son aide aux familles et aux plus démunis d’entre vous.
 
Le budget du Pays qui a été adopté au début décembre prévoit un certain nombre de mesures fiscales et d’aides à l’emploi pour soutenir les entreprises afin qu’elles embauchent. La confiance est de retour, les indicateurs économiques sont tous repassés au vert.
 
C’est une réalité qui n’est sans doute pas perceptible par tous, surtout par ceux qui continuent de souffrir. J’en suis bien conscient.
 
Aussi, il faut redoubler nos efforts pour amplifier la croissance et la création d’emplois, tout en ayant une politique familiale et sociale dynamique.
 
C’est ainsi que le budget prévoit des mesures en faveur du pouvoir d’achat des ménages, comme par exemple la suppression des taxes sur les vêtements et les livres scolaires, afin de faire baisser les prix.
 
Pour combler l’immense retard en matière de logements sociaux, nous avons décidé de doubler les crédits nécessaires à la construction qui passeront de 4,5 milliards en 2016 à 9 milliards de disponible en 2017. Ainsi, ce seront plus de 1600 familles qui bénéficieront des aides à l’habitat.
 
Nous avons aussi doublé les crédits pour aider les familles qui ont de faibles revenus à payer leur loyer, qui passent de 427 à 850 millions de francs.
 
Nous avons également pris de nouvelles mesures pour aider les jeunes ménages à construire ou acheter leur propre logement. Ces chantiers de constructions de logements sociaux ou individuels créeront des emplois.
 
Mes chers amis, nous savons bien que nous devons faire jouer la solidarité en maintenant les efforts, pour que ceux qui ont encore du mal à trouver un emploi puisse faire vivre dignement leur famille. Les crédits pour les emplois aidés, et plus particulièrement les CAE, passeront ainsi de 3,7 milliards à 4 milliards en 2017. Ce sont des milliers de familles qui bénéficient ainsi d’une activité et de ressources financières.
 
Personne ne doit rester au bord du chemin. Le budget du RSPF sera encore en augmentation de près de 11% en 2017, passant de 25 milliards à près de 28 milliards.
 
Au total, ce sont plus de 40 milliards qui seront consacrés aux actions pour la cohésion sociale et familiale de notre Pays. Nous devons tous rester solidaires des plus humbles de notre société et conforter le socle de la famille qui est le meilleur rempart contre les déviances et l’exclusion.
 
La famille doit rester cet espace sécurisant et protecteur pour faire face aux difficultés de la vie.
 
Mes chers amis, à l’heure où nous commençons à prendre les mesures pour réformer la PSG, je suis inquiet de l’explosion des dépenses de santé, notamment celles liées à une consommation excessive de produits sucrés et de tabac.
 
Nous ne pouvons pas rester sans rien faire. L’excès de sucre, de tabac et d’alcool a un coût pour notre société : 25 milliards par an pour traiter les longues maladies !
 
Nous allons augmenter les taxes sur ces produits qui causent notre mort lente, afin de dissuader la consommation excessive.
 
L’excès d’alcool est bien souvent aussi à l’origine de tragédies et de violences inacceptables, que ce soit au sein de la famille ou sur la route.
 
J’en appelle à la responsabilité de chacun pour adopter des comportements sains et éviter tous les abus afin que nous puissions tous avoir une vie heureuse.
 
Je souhaite avoir aussi un message pour tous ceux qui souffrent, pour les personnes hospitalisées, pour les détenus et pour tous ceux qui passeront ces fêtes loin de leurs proches. Gardez le moral, gardez la foi.
 
Mes chers amis, je vous souhaite une bonne année 2017. Qu’elle concrétise nos vœux d’une Polynésie meilleure et solidaire.

 

Edouard Fritch

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

La Hawaiki Nui va’a 2020 est annulée

Après des mois d'hésitations pour un maintien ou non de la Hawaiki Nui va'a en 2020, Edouard Fritch a annoncé aujourd'hui qu'elle n'aurait finalement pas lieu cette année.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV