lundi 21 septembre 2020
A VOIR

|

Edouard Fritch exclut un nouveau confinement

Publié le

Le président de la Polynésie, Edouard Fritch a exclu, ce jeudi, de prendre « plus de décisions tendant à confiner » le Pays, lors de la 3eme session extraordinaire de l’Assemblée. Mais il s’est dit une nouvelle fois en « colère » contre les « irresponsables à l’origine de l’épidémie qui auront une lourde facture morale sur la conscience ».

Publié le 20/08/2020 à 11:09 - Mise à jour le 20/08/2020 à 11:30
Lecture < 1 min.

Le président de la Polynésie, Edouard Fritch a exclu, ce jeudi, de prendre « plus de décisions tendant à confiner » le Pays, lors de la 3eme session extraordinaire de l’Assemblée. Mais il s’est dit une nouvelle fois en « colère » contre les « irresponsables à l’origine de l’épidémie qui auront une lourde facture morale sur la conscience ».

Malgré le fait que la Polynésie compte désormais 190 cas de Covid-19, un nouveau confinement n’est donc pas à l’ordre du jour, a annoncé Edouard Fritch qui s’attend pourtant à ce que le nombre de personnes positives augmente dans les prochains jours.

Dans son allocution, le président du Pays n’a pas remis en cause le protocole sanitaire mis en place depuis la réouverture des frontières,« l’un des meilleurs » selon lui. D’ailleurs, à ses yeux, les touristes  ne sont pas responsables de la flambée épidémique.

« Malheureusement, un certain nombre de passagers non-touristes n’ont pas respecté le protocole (…) Ils sont allés dès les premiers jours de leur séjour se mêler à des résidents, faire la fête, sans respecter les gestes barrière. Ces passagers irresponsables et indisciplinés (…) ont généré à eux-seuls plus de 180 cas », a fulminé Edouard Fritch.

Et d’ajouter, en « colère » : « cette épidémie va mettre à mal notre économie (…) l’éducation de nos enfants. Cela fait beaucoup de dégâts pour quelques irresponsables égoïstes ».

Le président du Pays a indiqué que désormais, à l’international, la Polynésie était « considérée comme une zone infestée ». Ce qui pourrait aboutir au boycott de notre destination par certains pays.

Le nombre de visiteurs pourrait donc diminuer alors que le tourisme enregistre déjà « une baisse de 70% » par rapport à la même époque l’année dernière. « Ce n’est pas la grande affluence », a souligné le chef de l’exécutif.

« Je ferai tout pour qu’il n’y ait aucun décès », a encore dit Edouard Fritch en invitant la population à adopter les gestes barrière et à protéger les plus fragiles. « Nous devons apprendre à vivre avec la Covid-19 »,  a-t-il conclu.

infos coronavirus

Covid-19 : Bientôt des tests antigéniques au fenua

Le ministre de la Santé Jacques Raynal a annoncé la commande de 30 000 tests antigéniques en Nouvelle-Zélande. Ces tests plus rapides vont permettre aux autorités sanitaires de soulager des procédures lourdes en laboratoire. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et sont-ils vraiment fiables ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Sénatoriales : Rolfi Tutavae Chang se dit prêt à...

Rolfi Tutavae Chang se présente seul aux prochaines élections sénatoriales. Inconnu de la scène politique, l'homme de 41 ans souhaite œuvrer pour la Polynésie en la faisant rayonner au sein de la République.

10 mois de prison ferme pour avoir cassé le...

Les militaires, accompagnés de policiers municipaux, sont intervenus vendredi soir au PK 11,9 à Punaauia, après qu’un riverain les a contactés pour...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV