jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Edouard Fritch et Miss Tahiti font la promotion de la Polynésie au Japon

Publié le

Publié le 28/08/2018 à 7:31 - Mise à jour le 28/08/2018 à 7:31
Lecture < 1 min.

Il y a quelques jours, la belle Vaimalama Chaves demandait à ses internautes de deviner dans quel pays elle se rendait. 

 

La réponse est venue d’une publication de la présidence : Miss Tahiti est en déplacement au Japon, non pas avec Jason Momoa, mais avec Edouard Fritch et le ministre de l’Economie verte, Tearii Alpha. 

La délégation de Tahiti a participé lundi à l’ouverture sommet global de Morinda qui se déroule jusqu’au 30 août à Tokyo. Ce sommet accueille environ 2000 participants. L’occasion de faire la promotion du fenua. 
 
Mardi Edouard Fritch et Vaimalama Chaves ont ainsi participé à une présentation de la Polynésie dans une grande galerie de Tokyo, en présence du directeur général de Morinda Japan, au cours d’un événement dénommé Te Mana of Tahiti 2018.

Morinda est devenu cette année l’un des partenaires officiels du concours Miss Tahiti. 
 
 

C’est en 1993 que tout a commencé pour Morinda : deux chercheurs américains découvrent les bienfaits du noni (nono) de Tahiti. En 1996, le jus Tahitian Noni est lancé.  
En 2011, l’entreprise connait des difficultés financière au fenua. L’export de nono connait finalement un regain entre 2013 et 2014, notamment vers le Japon. 

L’entreprise Morinda fonctionne en grande partie grâce au marketing de réseau. L’an dernier une fédération de vendeurs à domicile s’est créée au fenua pour réclamer des statuts et se démarquer des pratiques de vente pyramidale. En bref, la différence réside dans le commissionnement : le marketing de réseau repose sur des commissions sur la vente de produits et non sur le recrutement de partenaires. 

Les bienfaits du noni, bien connus des Polynésiens, font régulièrement l’objet de débats, certains n’hésitant pas à le qualifier de produit miraculeux, alors que les scientifiques sont plus réservés. 

Rédaction web 

infos coronavirus