mardi 11 août 2020
A VOIR

|

Edouard Fritch a rencontré les organisations patronales

Publié le

Publié le 18/01/2015 à 14:43 - Mise à jour le 18/01/2015 à 14:43
Lecture 2 minutes

Le président Edouard Fritch et les membres de son gouvernement ont reçu aujourd’hui lundi, les représentants des principales organisations patronales de Polynésie française (MEDEF, CGPME).
 
Comme lors de sa rencontre avec les syndicats de salariés, le président a de nouveau insisté sur l’importance de la création et du maintien de l’emploi. Le rôle du Pays mais aussi des entrepreneurs a été mis en avant. 

Pour le Pays, sur 2015, c’est ainsi 37,5 milliards Fcfp de crédits de paiement qui seront alloués aux opérations d’investissement, avec un objectif minimal de réalisation de 25 milliards Fcfp. En outre, les grands projets (Mahana Beach à Punaauia, projet hôtelier à Hainan, projet aquacole sur l’atoll de Hao), initiés par le Pays et portés par d’importants investisseurs étrangers, vont eux aussi permettre de  créer des emplois durables. Les projets portés par des investisseurs locaux vont également favoriser la croissance économique et la création d’emplois.
 
Le président de la Polynésie a une nouvelle fois encouragé les partenaires sociaux à se pencher sur une évolution du code du travail, permettant de déverrouiller des blocages qui paralysent la société et sont de véritables freins à la création d’emplois supplémentaires.
 
Avant de répondre aux nombreuses questions des entrepreneurs présents, le président et le gouvernement ont également évoqué les grands dossiers que sont l’avenir de la Protection Sociale Généralisée (PSG) et les travaux sur le schéma d’organisation sanitaire. Les partenaires sociaux seront sollicités sur le thème de la PSG avant la fin du mois de février et une concertation sur la question du régime unique d’assurance maladie, sous forme d’ateliers de réflexion, pourra démarrer début mars. Toutes ces réformes seront menées dans une démarche de transparence, de dialogue et de recherche d’adhésion la plus large, a souligné le président.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV