vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Eau : des bornes à haut débit pour les professionnels à Papeete

Publié le

Publié le 18/07/2016 à 14:50 - Mise à jour le 18/07/2016 à 14:50
Lecture 2 minutes

La ville de Papeete a inauguré ce mardi une nouvelle borne à haut débit pour puiser l’eau. L’objectif est de faciliter le réapprovisionnement par les entreprises du fenua. Mais surtout de garantir la sécurité de l’eau potable en centre-ville. 
« Ce qu’on cherche à faire, c’est que toute la ville soit équipée de bornes incendie qui fonctionnent. Et éviter justement que les personnes qui ont besoin d’eau aillent la chercher sur ces poteaux à incendie. D’où l’idée de mettre à leur disposition des bornes spéciales », explique Rémy Brillant Directeur général des services à la mairie de Papeete. « C’est vraiment un objectif de sécurité de manière à ce que les poteaux incendie de la ville ne soient pas utilisés à d’autres effets que remplir les camions de pompiers quand il y a intervention. »

Les bornes à eau serviront aux professionnels par exemple, pour l’entretien des espaces verts ou encore le nettoyage des rues. Elles s’utilisent grâce à une carte magnétique. « Ce sont des badges que les entreprises pourront récupérer à la Polynésienne des eaux (…) L’utilisation est très simple », explique Tuarii Lucas, responsable des systèmes d’information à la Polynésienne des eaux. La carte magnétique est prépayée. L’eau est au tarif de la ville, 60 Fcfp du mètre cube. Les bornes sont accessibles 24h sur 24. 

Une borne a été installée à Mamao, l’autre près de l’hôpital Vaiami. La ville de Papeete qui aimerait aussi donner l’envie aux autres communes de mettre en place ce système de bornes à haut débit. 

Rédaction web avec Sophie Guébel

Rémy Brillant Directeur général des services à la mairie de Papeete

Tuarii Lucas, responsable des systèmes d’information à la Polynésienne des eaux

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu