jeudi 9 décembre 2021
A VOIR

|

Du vélo pour lutter contre les violences juvéniles

Publié le

Du vélo plutôt que des bagarres. Mana Tua Bennett, un jeune rider de Punaauia, organise ce jeudi la Good All Days Ride Out. L’idée est de rassembler un maximum de jeunes à vélo, en centre-ville, pour lutter contre la délinquance juvénile. Pendant une après-midi, les jeunes présents s’amuseront ensemble sur leurs deux-roues et dans le respect des autres usagers de la route. Le concept est déjà répandu dans certaines parties du globe, comme en Angleterre.

Publié le 12/07/2021 à 17:15 - Mise à jour le 12/07/2021 à 17:15
Lecture < 1 min.

Du vélo plutôt que des bagarres. Mana Tua Bennett, un jeune rider de Punaauia, organise ce jeudi la Good All Days Ride Out. L’idée est de rassembler un maximum de jeunes à vélo, en centre-ville, pour lutter contre la délinquance juvénile. Pendant une après-midi, les jeunes présents s’amuseront ensemble sur leurs deux-roues et dans le respect des autres usagers de la route. Le concept est déjà répandu dans certaines parties du globe, comme en Angleterre.

“Ça ne sera pas bénéfique pour vous d’aller vous battre dans la rue. Il y a des casiers judiciaires et tout ça.” C’est le message adressé aux jeunes, par un jeune. Face aux séries d’actes de violence impliquant la jeunesse, Mana Tua Bennett souhaite fédérer les adolescents autour du vélo. Il organise ce jeudi la Good All Days Ride Out : une mobilisation de jeunes riders dans la capitale le temps d’une après-midi.  

“C’est surtout pour répondre à la violence des jeunes qui devient de plus en plus fréquente, confie le jeune homme. On l’a très bien vu sur Facebook, entre ceux qui agressent les popa’a et ceux qui se battent aux manèges. Cette initiative, c’est pour montrer aux jeunes qu’il y a mieux à faire. C’est pas forcément mieux pour les autres usagers de la route. Mais c’est déjà mieux de pratiquer un sport collectivement que d’aller se battre. En Angleterre, tous les ans ils font ça. Ils font appel aux muto’i pour venir encadrer.”

Si le concept existe déjà dans certains pays, c’est une grande première au fenua. Mana Tua espère toucher un maximum de personnes.

“C’est ce jeudi, à partir de midi, rendez-vous à To’ata, lance-t-il. On attend des riders de la côte Est comme de la côte Ouest. Et normalement il y aura aussi des riders de la Presqu’île et de Moorea. De midi à 17 heures, on va faire le tour de la ville, on va s’amuser, on ira du côté de Fare Ute pour ne pas déranger les autres et après on rentrera tranquillement.”

À l’instar de la Good All Days Ride Out, les initiatives privées pour enrayer la délinquance juvénile sont de plus en plus nombreuses.

infos coronavirus