dimanche 24 mai 2020
A VOIR

|

Du pain maison pendant le confinement

Publié le

Nombreux sont ceux, depuis le début du confinement, à préparer leur pain à la maison, que ce soit pour éviter de sortir, ou encore pour des raisons d’hygiène. Nous sommes allés à la rencontre d’une famille de Papeete qui s’est mise avec brio à la boulangerie.

Publié le 29/03/2020 à 11:00 - Mise à jour le 30/03/2020 à 15:15
Lecture 3 minutes

Nombreux sont ceux, depuis le début du confinement, à préparer leur pain à la maison, que ce soit pour éviter de sortir, ou encore pour des raisons d’hygiène. Nous sommes allés à la rencontre d’une famille de Papeete qui s’est mise avec brio à la boulangerie.

La cuisine, Vainui Pahuiri, connaît bien. Obligé comme beaucoup, de rester à la maison, il met ses compétences au service de sa famille. « Je suis commis de cuisine dans un restaurant en face du marché. (…) Je m’entraîne à faire du pain fait maison, et tous les jours, je fais le ma’a aussi. Il y a des techniques qu’il faut apprendre. J’ai regardé des tutos, mais ils n’expliquent pas tout » explique Vainui.

La situation sanitaire a contraint cette famille à revoir ses habitudes. « Le confinement, la peur de sortir… et en même temps, c’est très économique. Tu achètes très peu pour en faire beaucoup. Maintenant, j’évite d’aller chercher mon pain au magasin » admet Vainui qui nous donne sa recette pour faire du bon pain : « Il faut de la farine sans levure, de la levure chimique, du sel et de l’eau. J’utilise 500 grammes de farine, 5 grammes de levure, 10 grammes de sel et 350 ml d’eau. D’abord, je pèse la farine, ensuite j’incorpore le sel. Après, je mets la levure dans l’eau, et je mets le tout dans la farine. Une fois que j’ai bien pétri la pâte, je la laisse reposer pendant 2 heures. Quand mes potins sont faits, je les laisse reposer pendant au moins 30 minutes, et je les mets ensuite au four – préchauffé au préalable- durant 25-30 minutes ».

Lire aussi > Confinement : et si on réalisait ses boissons à la maison ?

Pour le patriarche de la famille, fragilisé, les initiative des membres de la famille sont précieuses. « Je suis fier de mes enfants qui prennent soin de moi. L’année dernière, c’était moi qui prenait soin d’eux, et aujourd’hui, c’est eux. Je les en remercie parce ce que ce qu’ils font pour moi, cela me vient directement au cœur. (…) Avec un peu de beurre sur le pain tout juste sorti du four, c’est excellent » confie Louis Boosie, dégustateur confiné.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Une maladie bactérienne liée à la chauve-souris étudiée en...

Des scientifiques mènent des investigations en Nouvelle-Calédonie sur une nouvelle maladie bactérienne soupçonnée d'être transmise par les chauves-souris, qui a touché entre 2012 et 2019 une quinzaine de personnes dont quatre sont mortes, a-t-on appris vendredi de source médicale.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV