mercredi 20 octobre 2021
A VOIR

|

Dominique, spécialiste des déséchouages

Publié le

Il écume la mer depuis son plus jeune âge et est aujourd’hui à la tête d’une des seules sociétés de carénage en Polynésie. Installé à Raiatea, Dominique Goché est passé maître dans le domaine du sauvetage en mer et excelle particulièrement dans celui des navires échoués. L’un de ces derniers sauvetages s'est déroulé à Makemo, à plus de 450 nautiques de Raiatea.

Publié le 02/10/2021 à 9:43 - Mise à jour le 02/10/2021 à 9:43
Lecture 2 minutes

Il écume la mer depuis son plus jeune âge et est aujourd’hui à la tête d’une des seules sociétés de carénage en Polynésie. Installé à Raiatea, Dominique Goché est passé maître dans le domaine du sauvetage en mer et excelle particulièrement dans celui des navires échoués. L’un de ces derniers sauvetages s'est déroulé à Makemo, à plus de 450 nautiques de Raiatea.

Dominique est un habitué des déséchouages, il en a même fait sa spécialité. Pour sa 141ème mission, lui et son équipe sont attendus à Makemo, à plus de 450 nautiques de Raiatea. Un défi de taille et une grande première avec le « ATI », le remorqueur de la société qui d’ordinaire opère aux Raromatai.

Mais pour cette opération, en raison de l’éloignement, l’équipe doit être sûre de ne rien oublier, comme le précise Dominique : “on a vraiment dû embarquer tout le matériel nécessaire, tout le matériel de plongée parce que le travail se fait beaucoup en plongée. Tout le matériel de pompage aussi, on a une capacité de pompage de 4 500 litres par minute pour pouvoir remettre le bateau à flot. On a emporté tout le matériel pour colmater les brèches, tout le matériel pour pouvoir vivre avec une équipe de 7 personnes en déplacement sur un atoll qu’on ne connaît pas”.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Covid oblige, face aux restrictions sanitaires, l’équipe doit également se conformer à la règlementation avant de quitter Raiatea : “on est parti avec un équipage 100% vacciné, avec toutes les autorisations sanitaires pour pouvoir faire la mission, les autorisations du maire de Makemo, les autorisations du maire de Fakarava”, explique Dominique.

Une fois sur place, l’équipe se met à pied d’œuvre pour renflouer le navire, colmater les brèches et préparer la mission de retour vers Raiatea. Au total, le ATI et son équipage auront parcouru près de 1 700 km et naviguer plus de 180 heures.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

A part le port autonome de Papeete, spécialisé dans les manœuvres portuaires, Dominique est le seul professionnel à exercer pleinement ce métier en Polynésie. A peine arrivé, il doit déjà repartir, cette fois-ci pour une intervention sur le récif de Huahine.

Rédigé par

infos coronavirus