jeudi 3 décembre 2020
A VOIR

|

Dispositif « aidants feti’i » : les formations ont débuté

Publié le

Le dispositif "aidants feti'i" propose une indemnité de 50 000 Fcfp à un proche désigné par la personne aidée, âgée ou handicapée. Mais aussi une formation pour l'aidant. Des formations qui ont débuté le 15 juillet.

Publié le 24/07/2019 à 14:24 - Mise à jour le 25/07/2019 à 9:33
Lecture 2 minutes

Le dispositif "aidants feti'i" propose une indemnité de 50 000 Fcfp à un proche désigné par la personne aidée, âgée ou handicapée. Mais aussi une formation pour l'aidant. Des formations qui ont débuté le 15 juillet.

Selon les projections, un Polynésien sur six aura plus de 60 ans en 2027 (17% soit 54 877 personnes) contre environ un sur dix actuellement (9% soit 22 390) et un sur 21 en 1988 (5% soit 9844). Le bilan d’activité 2018 de la Cotorep indique également que 14 469 personnes sont reconnues comme étant porteuses de handicap en Polynésie française, dont 12 174 attributaires d’un taux d’incapacité égal ou supérieur à 80%, soit 85 % de l’effectif total.

Le Pays a donc mis en place un nouveau dispositif, celui de « l’Aidant Feti’i », à destination des personnes âgées et/ou handicapées. Cette disposition propose une indemnité de 50 000 Fcfp à destination du « feti’i » désigné par la personne âgée et/ou handicapée, la demande devant être réalisée par cette dernière auprès de la DSFE.

Lire aussi : Une indemnité de 50 000 Fcfp au “feti’i” aidant une personne âgée et/ou handicapée

Cette mesure garantit également aux personnes aidées une prise en charge plus efficiente par le biais d’une formation technique et professionnelle octroyée à leurs aidants, axée sur divers thèmes comme l’entretien de l’espace de vie, la confection des repas, l’hygiène corporelle et le maintien du lien social. Celle-ci se matérialise par un contrat d’engagement avec l’aidant « feti’i », dès son entrée en formation. Pour ce faire, le CFPA propose de dispenser une formation de 62 heures, à des groupes constitués par types de pathologies (maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, etc.).

Les sessions de formations ont débuté le 15 juillet de cette année, avec un premier groupe de 10 participants sur Raiatea. Puis, le 22 juillet, deux groupes ont été formés, respectivement composés de 10 et 8 participants, sur les sites de Taravao et de Pirae. Le démarrage de ce nouveau dispositif s’annonce prometteur avec comme finalité la formation de 500 aidants « feti’i », d’ici janvier 2021, dont au moins 100 personnes formées d’ici la fin de l’année 2019.

Les autres sujets au compte-rendu du conseil des ministres

30ème congrès des communes organisé par le SPCPF à Rikitea
Soutien aux communes : attribution de concours financiers
Mise à jour du plan prévisionnel de passation des marchés publics de la Polynésie française pour le second semestre
Projet de loi du Pays sur la fiscalité des activités minières
Subvention en investissement au profit de l’OPH pour le financement de l’opération « Tutuapare » 
Subvention au profit de l’OPH pour le financement du diagnostic de réhabilitation du Centre d’Hébergement des Etudiants d’Outumaoro
Modalités de l’enquête publique du schéma d’aménagement général de la Polynésie française
Formation et titres à bord des navires armés à la pêche en Polynésie française
Promotion de la destination : subventions du ministère du Tourisme 
Avenant à la convention de développement de l’agriculture
Convention de réhabilitation du réseau hydraulique Ataha et mise en place de compteurs sur le domaine Marumarutua et au plateau de Taravao
Subventions d’investissement pour les travaux du Fare Vanira de Raiatea 
Subvention à la Fédération des Œuvres Laïques pour le fonctionnement de l’Espace Info Energie
Kit éducatif sur les vallées et les rivières
Mise en œuvre du dispositif « aidants Feti’i »
Bilan de l’utilisation du budget des secours de l’année 2018
Evaluation à mi-parcours du schéma d’organisation sanitaire
Subvention de fonctionnement en faveur de l’association Vohi Prod
Subventions de fonctionnement aux fédérations et associations sportives

infos coronavirus