mardi 11 août 2020
A VOIR

|

Deuxième édition de la Journée des préventeurs

Publié le

Initiée en 2017, cette Journée des préventeurs est consacrée cette année à la culture de la prévention dans les entreprises.

Publié le 04/12/2019 à 13:00 - Mise à jour le 04/12/2019 à 13:45
Lecture 3 minutes

Initiée en 2017, cette Journée des préventeurs est consacrée cette année à la culture de la prévention dans les entreprises.

Cette journée a pour objectif d’offrir une plateforme favorisant la rencontre et les échanges entre les différents acteurs de la prévention, en vue de susciter des synergies pour développer et promouvoir la prévention des risques professionnels dans les entreprises. Elle permet également un enrichissement de leurs connaissances, au travers des informations réglementaires diffusées lors de ces journées.

« La réglementation relative à la protection de la santé et de la sécurité au travail est trop souvent perçue comme une contrainte réglementaire peu opérationnelle et insuffisamment porteuse de sens pour les entreprises. Il nous faut inverser la tendance et accompagner les entreprises pour valoriser la prévention en l’inscrivant dans une dynamique d’amélioration conjointe du bien-être et de la performance. Investir dans la prévention, c’est investir dans le capital de l’humain et la performance économique de l’entreprise », a déclaré Nicole Bouteau. « C’est la raison pour laquelle l’appropriation effective par tous les acteurs de l’entreprise d’une culture de prévention en matière de santé sécurité est primordiale. Cette prévention de la santé et sécurité des travailleurs, gage de développement économique pour l’entreprise, est bien sûr au cœur des préoccupations et des priorités de mon ministère », a ajouté la ministre.

L’Inspection du travail œuvre quotidiennement à la préservation de la santé et sécurité des salariés et les actions d’information et de sensibilisation, organisées par la Direction du travail, dans le cadre de matinées de la prévention sur des risques professionnels ciblés, comme le risque de chute de hauteur ou encore le risque routier, contribuent à faire avancer la prévention dans les entreprises. Ces matinées connaissent un fort succès et se poursuivront en 2020.

La Journée des préventeurs participe également au développement de la prévention dans les entreprises. L’objectif qui a été fixé pour cette journée est de constituer un socle commun d’information, d’échanges de bonnes pratiques de réflexion autour de 5 thèmes relevant de la culture de prévention. Ces thèmes seront abordés dans les tables rondes afin de permettre d’accompagner les entreprises dans l’appropriation de cette démarche. Ce travail collectif sera aussi sera l’occasion de mieux se connaître pour poursuivre les échanges au-delà de cette journée.

« Je souhaite proposer au gouvernement en 2020 une réforme de la santé au travail axée sur une politique partagée et coordonnée en matière de santé au travail et une médecine du travail plus adaptée à notre territoire et notamment  dans les îles éloignées. Comme vous le savez, la formation à la prévention est un levier essentiel pour permettre aux acteurs de l’entreprise d’intégrer au quotidien dans leur pratique cette culture de la prévention », a indiqué la ministre dans son discours.

La ministre a apprécié la qualité des échanges et a salué le travail réalisé par les équipes de la direction du travail. 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV