lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

Deux taureaux reproducteurs importés pour améliorer la filière bovine polynésienne

Publié le

Publié le 22/06/2019 à 10:37 - Mise à jour le 22/06/2019 à 10:37
Lecture 2 minutes

La race Santa Gertrudis contient ⅜ de sang brahmane stabilisé dans une race pure depuis plus de 50 ans. Sa génétique démontre, notamment une résistance aux tiques et aux vers parasitaires, ce qui permet de réduire les traitements. La race Limousine quant à elle, est réputée pour ses qualités bouchères et présente aussi des aptitudes à la résistance aux tiques.
 
Le Pays a créé la station d’élevage, dans l’objectif de favoriser le développement de la filière bovine en fournissant aux éleveurs professionnels des animaux reproducteurs de qualité. En apportant un sang neuf à ses troupeaux, les taureaux importés participeront ainsi à l’amélioration génétique des cheptels locaux.
 
L’importation de ces bovins a été possible car le statut sanitaire de la Nouvelle-Calédonie, est actuellement le seul à répondre aux critères très stricts de Polynésie française. Cette origine garantit en outre une bonne acclimatation, à nos conditions.
 
Cette action vient compléter le soutien du gouvernement à la filière qui prend la forme d’une aide à la production de viande bovine à hauteur de 75 millions de Fcfp par an environ pour l’ensemble des archipels.

Avec communiqué 

infos coronavirus