vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

Deux ouvrages pour mieux comprendre les psaumes

Publié le

Le pasteur Julien Mahaa, aidé de quelques membres de l’Eglise protestante maohi, a passé quatre ans à étudier le sens des psaumes. Il apporte son éclairage dans deux ouvrages de plus de 300 pages, rédigés uniquement en tahitien.

Publié le 29/12/2019 à 16:17 - Mise à jour le 29/12/2019 à 16:17
Lecture < 1 min.

Le pasteur Julien Mahaa, aidé de quelques membres de l’Eglise protestante maohi, a passé quatre ans à étudier le sens des psaumes. Il apporte son éclairage dans deux ouvrages de plus de 300 pages, rédigés uniquement en tahitien.

C’est un grand travail, qu’a entrepris il y a quatre ans le pasteur protestant Julien Mahaa : livrer un éclairage de chacun des 150 psaumes qui composent la Bible.

Un travail mené à son terme il y a peu avec l’aide de quelques membres de l’Eglise protestante maohi, et concrétisé en début de mois avec la parution de deux ouvrages de plus de 300 pages chacun.

Ces livres entièrement écrits en tahitien s’adressent à tous ceux qui veulent aller plus loin dans leur foi.

« C’est un beau cadeau de Noël pour l’Eglise protestante maohi, commente Ariitu Mou Kam Tse, moniteur de l’école du dimanche. Puisque à travers leurs recherches, leurs études, ils ont essayé d’expliquer les psaumes en recherchant leur vraie signification à la source, dans le peuple juif. Et cela nous permet aujourd’hui de nous découvrir nous-même dans notre foi et dans notre relation avec la nature, d’où l’arbre qui illustre la couverture du livre, et qui rappelle le symbole d’un cadeau de leur part à nous, le peuple maohi aujourd’hui. »

« Ça va être une bonne aide pour la famille chrétienne, confie à son tour Ioana Mahai, également monitrice de l’école du dimanche. Quand il y a un deuil, le psaume peut aider la personne qui va se lever devant tout le monde et qui va faire la prédication. Même pendant les cultes, ou quand il va dans un foyer encourager ceux qui sont malades. »

L’auteur prévoit d’écouler un millier d’exemplaires, et il semblerait qu’il soit bien parti pour. Des 300 premiers ouvrages sortis de l’imprimerie début décembre, seule une vingtaine est encore disponible. 200 autres exemplaires sont en cours d’impression.

Les deux tomes sont vendus ensemble au prix de 5 000 Fcfp, à la librairie de l’Eglise protestante maohi, à Paofai.

infos coronavirus