mercredi 21 avril 2021
A VOIR

|

Deux journées d’orientation post-bac pour guider les élèves dans leur choix

Publié le

Publié le 20/01/2019 à 16:17 - Mise à jour le 20/01/2019 à 16:17
Lecture 2 minutes

Deux mille quatre cents élèves de terminale ont été conviés, lundi et mardi, à participer aux journées d’orientation post-bac, organisées à l’université de la Polynésie française. La plupart viennent avec leurs établissements, d’autres ont préféré le faire en famille.
 
Comme ce garçon et sa mère. Mais « il est trop timide et c’est fiu, parce qu’il veut que je l’accompagne, souffle Murielle, la maman de Tamatoa. Mais non, il est grand, il faut qu’il aille tout seul. »
 
« Je n’ai pas encore de piste, je cherche encore », confie de son côté le jeune Tamatoa.
 
Comme lui, ils sont nombreux à ne pas savoir vers quelle filière s’orienter. D’où les 80 stands qui ont été mis en place et les 200 personnes mobilisées pour les aider, mais aussi les rassurer.
 
« Ce n’est pas parce qu’on fait un choix en terminale que c’est forcément figé, qu’on va entrer dans une formation et qu’on ne pourra plus en sortir, explique Bérangère Labrosse, la directrice du Centre d’orientation de l’université. On pourra se réorienter tout au long de sa vie professionnelle. Mais ce qui est intéressant en terminale, c’est de rencontrer des professionnels, de découvrir des métiers, de découvrir des secteurs d’activité qui peuvent nous intéresser. »
 
Sur place, on retrouve toutes les formations proposées sur le territoire, et certains stands présentent même des cursus en Australie ou en Nouvelle-Zélande.
 
Mais malgré les rencontres, beaucoup d’élèves restent soucieux de leur l’avenir. Dès mardi, ils vont devoir formuler des vœux via Parcoursup. Pour eux, la plateforme informatique constitue une nouvelle source de stress.
 
« On ne sait pas trop comment ça fonctionne et comment notre départ s’organise, quelle école prendre, les réponses, etc. », s’inquiète Victoria.
 
« Je ne comprends pas trop comment ça marche, on ne l’a pas encore vu en classe avec le prof principal, renchérit Mickaël. Et c’est quand même une source d’angoisse, parce que si tu remplis mal tes vœux, tu peux ne pas finir là où tu veux… »
 
Une inquiétude que l’UPF a bien compris. L’événement propose aussi aux étudiants des rencontres avec des conseillers d’orientation psychologues pour faire un point sur leurs projets et expliquer le fonctionnement de la plateforme. L’événement, ouvert à tous, vous accueille encore ce mardi de 8 heures à 15 heures.
 
Une journée similaire sera organisée vendredi au lycée de Uturoa, à Raiatea.
 

Rédaction web avec Tamara Sentis et Brandy Tevero

infos coronavirus