mercredi 23 juin 2021
A VOIR

|

Des rampes de Boccia font le bonheur des élèves de la fraternité chrétienne

Publié le

Six élèves du LEP de Faa’a ont fait don ce matin de cinq rampes de Boccia pour les jeunes de la fraternité chrétienne. Ce matériel adapté leur permettra de pouvoir pratiquer cette discipline aussi appelée « pétanque adaptée » avec plus d’autonomie. Objectif : améliorer la pratique sportive au sein de l’institution. Un très beau geste et un magnifique moment de partage...

Publié le 27/05/2021 à 16:54 - Mise à jour le 28/05/2021 à 10:02
Lecture 2 minutes

Six élèves du LEP de Faa’a ont fait don ce matin de cinq rampes de Boccia pour les jeunes de la fraternité chrétienne. Ce matériel adapté leur permettra de pouvoir pratiquer cette discipline aussi appelée « pétanque adaptée » avec plus d’autonomie. Objectif : améliorer la pratique sportive au sein de l’institution. Un très beau geste et un magnifique moment de partage...

L’objectif ce matin pour les enfants de la fraternité chrétienne : lancer une balle pour être au plus près d’une boule blanche qu’on appelle le jack. Une sorte de pétanque adaptée et réservée aux handicaps les plus lourds, comme l’explique Thomas Monrocq, kinésithérapeute à la FRAT.

“Au sein de la FRAT, on a beaucoup d’enfants qui ont des problèmes moteurs, notamment au niveau des membres supérieurs. Et le fait d’avoir ce matériel adapté, ça remplace leur main on va dire”.

Pour se faire, des rampes ont été spécialement conçues par six élèves du LEP de Faa’a. Ils travaillent dessus depuis plusieurs mois et sont allés jusqu’au bout de leur projet en partageant un moment de jeu avec les enfants, ce jeudi matin.

“Ca a été dur, on a dû refaire la rampe plusieurs fois. Toutes les rampes qu’on a fait, ça n’a jamais été au point dès la première fois”, indique Rangatira Lenoir, élève en terminale CAP serrurerie/métallerie au LEP de Faa’a. “On est fier quand on voit qu’on a pu contribuer à créer un jeu pour eux. On a fait une promesse aussi. On l’a tenue, on vient jouer avec eux comme on l’a dit”.

Une balle bien tenue, c’est une petite victoire pour ces enfants. A force d’entraînements, le geste devient plus précis, plus sûr et même, l’autonomie s’améliore. Un moment d’émotions aussi, comme pour Bernadette Teapehu, l’une des élèves de la FRAT.

“Je trouve ça super. C’est la première fois qu’on fait des rencontres avec des jeunes du lycée. Je trouve que c’est bien parce que c’est un peu le but de la structure”.

Ce projet de rampes a vu le jour après la participation de plusieurs élèves de la fraternité chrétienne à la compétition sportive « les jeux de l’avenir handisport » en France hexagonale. Maintenant qu’ils peuvent s’exercer comme ils le souhaitent, ils espèrent repartir concourir en 2022.  

infos coronavirus