vendredi 25 septembre 2020
A VOIR

|

Des outils pour une éducation « bienveillante »

Publié le

Publié le 29/04/2015 à 15:49 - Mise à jour le 29/04/2015 à 15:49
Lecture 2 minutes

Ce jeudi, c’est la journée de la non-violence éducative. Un événement national qui se déroule partout en France. Pour la seconde année consécutive, l’association Parent autrement a organisé des manifestations dans des établissements scolaires, garderie, au fare Tamahau de Punaauia… 

L’association Parent autrement a pour but de promouvoir une éducation bienveillante et respectueuse des enfants et de l’environnement. « Le terme de bienveillance éducative émerge de plus en plus. Je pense qu’aucun parent n’a envie d’être désagréable ou violent avec son enfant. Donc ils sont tous en recherche d’outils. Ce qui manque, c’est souvent les outils », explique Sara Aline, présidente de Parent autrement. L’association est donc là pour « démocratiser ces outils » pour une nouvelle forme d’éducation, sans violence. Et que les parents se rassurent : « Ce ne sont pas de grandes théories, ce sont des outils que tout le monde peut utiliser au quotidien, à tous les niveaux sociaux, tout le temps, qu’on travaille, qu’on ne travaille pas, qu’on soit fatigué ou pas. C’est vraiment des habitudes de vie, de communication à mettre en place avec les enfants », explique-t-elle. 

Et pour ceux qui seraient sceptiques sur l’efficacité de ces méthodes, Sara Aline prévient : « On est sur un même terrain d’égalité (avec l’enfant, NDLR) mais ce n’est pas du laxisme. On fait très attention à ça. Ce sont des règles, fermes, mais respectueuses. Ce sont toujours des règles que l’on pose de façon « gagnant-gagnant ». (…) Même si je suis un adulte, je n’aime qu’on me tape, alors je ne tape pas mon enfant. J’aime qu’on m’explique les choses, donc j’explique les choses à mon enfant… »

Sara Aline estime qu’on est « un peu en retard » en métropole comme en Polynésie, sur les nouvelles méthodes pédagogiques et éducatives. Un retard dû à un manque de moyens financiers ? Si certains parents estiment que ces nouvelles méthodes peuvent coûter cher, pour Sara Aline « ce n’est pas une question d’argent. C’est une question de temps ». « C’est une question d’investissement, de volonté d’aller chercher les outils, de lire, de discuter. »

Sara Aline, présidente de l’association Parent autrement

infos coronavirus

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Covid-19 : 1 517 cas et un nouveau décès

Une femme de 85 ans est décédée, ce vendredi, des suites de la COVID-19, annonce la Présidence dans un communiqué. Ce qui porte à 6 le nombre de décès au fenua depuis le début de la pandémie. Au total, 1 517 cas ont été identifiés depuis le 15 juillet.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Trois personnes, dont un roulottier de Faa’a, arrêtées pour...

Deux hommes, dont le propriétaire d’une roulotte de Faa’a, ainsi qu’une jeune femme, ont été interpellés en milieu de semaine dernière par les gendarmes de la brigade de recherches. Ils sont suspectés d’avoir importé environ 400 grammes d’ice au cours de trois voyages à Hawaii, en février et mars 2019.

Rugby Championship : les All Blacks menacent de boycotter...

Le Rugby Championship menacé ? L'équipe de Nouvelle-Zélande envisage de boycotter la fin de la compétition prévue en Australie, en raison d'une possible quarantaine pendant la période de Noël, tandis que l'Afrique du Sud s'interroge sur sa participation.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV