vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

Des kits pédagogiques livrés à Taiarapu Est

Publié le

1 000 livrets pédagogiques tous cycles confondus, à destination des élèves du privé et du public, ont été distribués mercredi à Taiarapu Est. La commune qui manquait d’équipements de protection pour son personnel n’avait pu organiser jusqu’à présent cette livraison. Ces kits ont été livrés aux familles dépourvues de connexion internet.

Publié le 16/04/2020 à 11:55 - Mise à jour le 16/04/2020 à 13:31
Lecture 2 minutes

1 000 livrets pédagogiques tous cycles confondus, à destination des élèves du privé et du public, ont été distribués mercredi à Taiarapu Est. La commune qui manquait d’équipements de protection pour son personnel n’avait pu organiser jusqu’à présent cette livraison. Ces kits ont été livrés aux familles dépourvues de connexion internet.

Les livrets scolaires représentent un support essentiel pour maintenir les acquis et pour faire travailler un peu les méninges en cette période de confinement. 6 000 élèves sont scolarisés à Taiarapu Est et 1 000 d’entre eux n’avaient pas encore eu accès à la continuité pédagogique. Pour les familles, cette distribution était très attendue : « On attendait, on attendait, et enfin ! » se réjouit une mère de famille. On comprend que cela a pu être retardé, il y a beaucoup d’élèves ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

La distribution s’est faite dans un rayon de 30 kilomètres avec 4 bus, de Faaone à Tautira. À la Presqu’île, cette livraison de kits pédagogique a été retardée.

Anthony Jamet, le maire de la commune confie : « Il faut avouer qu’au départ nous étions un peu réticents dans la distribution puisque l’idée était de se reposer sur les employés communaux, et en particulier les muto’i. Mais comme je l’ai toujours dit, ils sont affectés à d’autres tâches, toutes aussi importantes que la distribution. Alors, nous avons dû monter cette opération autrement. C’est le poste de commandement de crise qui a monté cette opération pour que la distribution se fasse dans de bonnes conditions ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

La commune attendait aussi d’être fournie en équipements de protection pour le personnel : « Nous estimions que le personnel n’était pas suffisamment protégé poursuit Anthony Jamet. Si on voulait réussir dans de bonnes conditions afin d’éviter la propagation du virus, il fallait que les personnes restent chez eux, que le personnel soit protégé, et enfin, il est important que ce soit le service communal qui se déplace vers la populationOn évite alors les déplacements au sein de la commune ».

Lire aussi > Continuité pédagogique : le livret papier c’est terminé, des contenus dans les médias

Avec ces kits pédagogiques, les élèves qui n’avaient pas accès à internet à la Presqu’île vont désormais pouvoir se replonger dans des devoirs. Mais il faudra faire preuve d’assiduité et de concentration pour rattraper ce temps perdu…

infos coronavirus