lundi 25 janvier 2021
A VOIR

|

Des journées pour mieux prendre en charge les plaies et cicatrisations

Publié le

Publié le 11/04/2016 à 10:37 - Mise à jour le 11/04/2016 à 10:37
Lecture 2 minutes

Le constat est alarmant. Ce n’est pas une nouveauté, mais l’obésité et le diabète ne cessent d’augmenter en Polynésie française. Les personnes atteintes de ces maladies ont une cicatrisation compliquée. Le schéma est simple : si la courbe du nombre d’obèses et de diabétiques augmente, celle concernant les plaies et cicatrisations suit logiquement.

A ce jour, 3000 personnes sont prises en charge pour des plaies et cicatrisations pour un montant d’un milliard. Pour « rattraper le retard », le Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF) en partenariat avec le syndicat des infirmiers libéraux a voulu réagir. C’est inédit, les vendredi 15 et samedi 16 avril, des journées spéciales sont ouvertes au public désireux de se renseigner. Il est surtout ouvert aux professionnels de santé de l’hôpital ou du libéral. L’objectif : apprendre la conduite à tenir face aux plaies et cicatrisations. Une formation pratique avec des solutions concrètes.

Au programme : des professionnels de santé venant de métropole et Belgique vont animer des ateliers pratiques : « Les supports, aide majeure à la prévention des escarres », « Tamanu et cicatrisation »,  « Les brûlures : un bon diagnostic pour une bonne prise en charge », ces formations dureront 15 minutes.
 
Les personnes en surpoids, atteintes de diabète, de problèmes d’hygiène, d’obésité, ou de maladies cardio-vasculaires sont particulièrement concernées. Pour les intéressés, l’entrée est gratuite et ouverte à tous.
 
 

Rédaction Web

PRATIQUE 

Premières journées polynésiennes des plaies et cicatrisations
A l’amphithéâtre du CHPF.
Vendredi : de 7h45 à 17h
Samedi : de 8h à 13h45

Entrée gratuite, ouvert à tous

 

infos coronavirus