mardi 18 mai 2021
A VOIR

|

Des idées originales au salon du mariage

Publié le

Publié le 26/03/2015 à 15:49 - Mise à jour le 26/03/2015 à 15:49
Lecture < 1 min.

La 9e édition du salon du mariage a ouvert ses portes ce vendredi et se déroule jusqu’à dimanche à l’hôtel Intercontinental Tahiti. Cette année, des nouveautés surprenantes pour les couples : robes comestibles, végétales, à faire soi-même ou encore mariage rock’n roll avec barbecue au programme dans un lieu branché de Papeete. 

Rose Chaussinand, créatrice, propose des robes dans des matières diverses : végétales ou encore comestibles. « J’ai déjà fait une robe en pop-corn pour un concours, que j’ai gagné », raconte-t-elle. « On me demande souvent des robes en fleurs. On me propose également de faire des robes avec des matières comme pour le surf ou des choses comme ça… », explique Rose Chaussinaud. « Les gens aiment avoir des créations uniques ». 

Pour les manuelles, cette créatrice propose aussi aux futures mariées de fabriquer elles-mêmes leurs robes. Elle les aide à faire un patron, leur donne des cours de couture, et c’est parti. 

 

Du côté des alliances, pièces maîtresses de la cérémonie… les bijoux se parent de motifs locaux. « Cette année on fait beaucoup de sur-mesure. les clients viennent avec leur dessin, leurs idées pour la bague de leur rêve, et on leur fabrique », explique Vainui Arl, bijoutière. 
Mais attention, mieux vaut anticiper pour les plus petits budgets, car le prix de l’or a été multiplié par 4 au cours des 3 dernières années. Le prix moyen d’une alliance est ainsi passé de 9 000 à plus de 30 000 Fcfp. 

Plus d’infos sur le salon, ce soir, dans les journaux de TNTV

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...