Des élèves du Sacré-Cœur de Taravao en immersion en Nouvelle-Zélande

Publié le

27 élèves de classes de seconde et de première de la Section Européenne du lycée Sacré Cœur de Taravao effectuent actuellement un séjour en Nouvelle-Zélande. Une immersion au pays du long nuage blanc où se mêlent visites, échanges et pratique de la langue anglaise.

Publié le 21/05/2023 à 16:28 - Mise à jour le 22/05/2023 à 11:11

27 élèves de classes de seconde et de première de la Section Européenne du lycée Sacré Cœur de Taravao effectuent actuellement un séjour en Nouvelle-Zélande. Une immersion au pays du long nuage blanc où se mêlent visites, échanges et pratique de la langue anglaise.

Les débuts du séjour à Queenstown, sur l’île sud de la Nouvelle-Zélande, se font sous un ciel ensoleillé. Mais la neige est déjà au rendez-vous alors que l’hiver n’est censé débuter qu’au mois de juin sous ces latitudes. 

Les élèves du Sacré-Cœur ont choisi aujourd’hui de partir à la découverte de la chaîne de montagnes qui a servi de décor à la trilogie du « Seigneur des anneaux ». A 2300 mètres d’altitude, le spectacle est à couper le souffle. Pour plusieurs de ces jeunes, il s’agit de leur premier séjour hors de la Polynésie.

« En arrivant ici, j’ai senti une vague de froid mais, après, on prend l’habitude », sourit Reyan. « C’est magnifique. Il y a beaucoup de choses à découvrir et à apprendre, comme la culture et la langue. Les gens d’ici sont très sympas ».

« C’est bien par rapport à Tahiti. Il fait vraiment froid mais on a beaucoup de chance de voir la neige. Pour moi, c’est la première fois. Je trouve ça incroyable », renchérit sa camarade Manaohere.

Après ce bol d’air revivifiant, les étudiants se rendent au centre-ville pour la pause déjeuner. L’occasion, pour eux, de communiquer avec les habitants. « Le but, c’est de pouvoir parler Anglais. Vu qu’ils voyagent en groupe, ils ne sont pas en famille. Obligatoirement, avec des moments comme ça, cela permet qu’ils pratiquent plus. Ils peuvent manger où ils veulent. Pour eux, c’est l’occasion de commander en Anglais », explique Jonathan Colin, le professeur en charge de ce séjour.

Entièrement autonomes, les élèves se déplacent en groupe et sont donc amenés à utiliser la langue de Shakespeare. « Ça se passe bien même si, parfois, c’est un peu difficile. Il y a des mots que l’on ne maîtrise pas tellement », s’amuse Mereani, élève de seconde. Même son de cloche du côté de sa copine Poeti : « Au début, on avait peur. On était en mode : ‘comment on va faire ? Ce n’est pas possible. Ils ne vont rien comprendre’. Mais en fait, non, ça va ».

Toutes les occasions sont bonnes, même le shopping, pour pratiquer l’Anglais.

Les élèves auront encore un peu temps pour pratiquer car ils séjourneront dix jours au pays kiwi. Une expérience riche et dépaysante dont ils se souviendront probablement longtemps.

Dernières news