samedi 26 septembre 2020
A VOIR

|

Des cravates en nacre made in Gambier

Publié le

Les perles et la nacre sont la principale ressource de l’île de Rikirea. Des ressources utilisées par un couple de graveurs pour créer des cravates et décorations offertes aux officiels aujourd’hui…

Publié le 30/07/2019 à 10:38 - Mise à jour le 30/07/2019 à 17:50
Lecture 2 minutes

Les perles et la nacre sont la principale ressource de l’île de Rikirea. Des ressources utilisées par un couple de graveurs pour créer des cravates et décorations offertes aux officiels aujourd’hui…

Emmanuelle et Stéphane Paeamara ont lancé leur propre société de gravure sur nacre il y a quelques mois. « On parle beaucoup des perles. Mais qu’est-ce qu’on fait des coquilles ? Parce que la perle est dans une coquille de nacre. J’ai voulu donc promouvoir cette coquille de nacre en la travaillant afin de montrer sa richesse » explique Emmanuelle, bijoutière.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Aujourd’hui, le couple emploie deux jeunes femmes (une étudiante et une Mangarévienne qui vient de terminer ses études) pour les assister. À l’occasion du 30e congrès des communes, Rikitea leur a confié la fabrication de deux cadeaux remis aux personnalités présentes : « Nous avons créé des cravates, avec des perles au lieu de mettre des cordes et tout… On a voulu innover, donc on s’est dit : pourquoi pas avec des perles et des intercalaires en nacre, et avec un coquillage qui s’appelle le Sept-doigts ».

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Par ailleurs, le collège Saint Michel de Rikitea ouvrira, à la rentrée,une nouvelle filère BPMA (Brevet Polynésien des Métiers d’Art) section gravure sur nacres. Une formation diplômante sur 2 ans.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV