jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Des contrôles routiers mobiles

Publié le

Publié le 12/11/2016 à 13:53 - Mise à jour le 12/11/2016 à 13:53
Lecture 2 minutes

Samedi soir, un effectif de gendarmes s’est installé au rond point d’Arue. Et en moins de 10 minutes, deux jeunes cyclomotoristes ont été contrôlés positifs aux stupéfiants.

« La procédure veut qu’on les emmène auprès d’un médecin pour qu’il effectue une prise de sang » nous explique le major Christophe Souverain, commandant de la Brigade Motorisée de Faaa.

Alcoolémie, conduite sous stupéfiants, vitesse, ceinture de sécurité non attachée, téléphone au volant, telles ont été les infractions relevées tout au long de ce week-end de l’armistice.

Il n’y a pas de portrait robot du conducteur type en état d’infraction. « Tous les âges sont concernés. » indique le major Christophe Souverain. Si on constate une « baisse des conduites sous l’emprise de l’alcool, par contre, on note une nette progression de la conduite sous stupéfiants. »

Depuis le début de l’année 22 personnes ont déjà perdues la vie sur les routes de Polynésie contre 16 l’an dernier. Même si le nombre d’accident n’a pas augmenté, le taux de mortalité est à la hausse.

« Nous ne pouvons nous satisfaire de l’augmentation brutale du nombre de tués sur la route. Nous constatons qu’il y a cette année un relâchement de la part des conducteurs, que ce soit en deux roues ou en voiture » précise le capitaine Olivier Faure officier Adjoint à la Prévention routière.

Particularité des contrôles de cette nuit, ceux-ci étaient mobiles. Ils se déplaçaient d’un endroit à un autre. « Pour ce long week-end, il n’était pas nécessaire de mettre des postes statiques à gros effectifs. On a privilégié des postes mobiles à faible effectif. Quatre ou cinq gendarmes ». Ceci afin que les forces de l’ordre soient plus visibles sur Tahiti.

Les fêtes du réveillon ne sont pas loin et les gendarmes alertent tous les automobilistes! Veillez  aux règles de sécurité sur la route, car ils seront là, et rechercheront et verbaliseront tous les contrevenants.
 

Rédaction Web avec Tauhiti Tauniua Mu San 

infos coronavirus