samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Des chiens anti-rats à l’aéroport pour protéger les oiseaux

Publié le

Publié le 20/08/2015 à 14:30 - Mise à jour le 20/08/2015 à 14:30
Lecture < 1 min.

Les deux petits terriers ont spécialement été formés pour flairer le rat noir à travers les marchandises qui transitent d’île en île sur le fenua. L’association Manu et les communes ont investi 5 millions de francs pour financer leur dressage et leur importation.

« Une des étapes les plus importantes de l’association, c’est la prévention des deux dernières îles qui ne sont pas encore contaminées par le rat noir : il y a 76 îles habitées en Polynésie et il y en a plus que deux qui ne sont pas encore contaminées par le rat noir : Uahuka et Rimatara. Du coup, elles sont devenues un refuge de 4 espèces d’oiseaux qu’on ne trouve qu’ici en Polynésie française et parfois au monde  » explique gaiement Caroline Blainvillain de l’association Manou au micro de TNTV.

Les deux chiens, Dora et Whisky, seront donc postés à Uahuka et Rimatara pour inspecter les marchandises. Les rats noirs sont une véritable menace pour les oiseaux endémiques. Leur colonisation entraînerait la disparition du Urade à Rimatara et du Pihiti de Uahuka.

« Il y a vraiment de grands enjeux aux Marquises, car il y a deux espèces qui sont sur Uahuka et nulle part ailleurs au monde. L’enjeu est mondial ! On va mettre le chien qui s’adapte le mieux aux Marquises. Ensuite, nous allons aller à Rimatara : il y a deux espèces d’oiseaux qu’on ne trouve plus que sur l’île et une autre qui est en population de sécurité. C’est mon cauchemar que les rats arrivent sur ces îles » ajoute Caroline.

Si les chiens sont efficaces, le SDR pourrait aussi être intéressé par les animaux. Postés au port de Papeete, ils pourraient détecter les petites fourmis de feu – « Il suffirait d’un chien pour ne plus dissimiler les petites fourmis de feu partout en Polynésie. » conclut Caroline. 

Rédaction web

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.