mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

Des bénévoles se forment à la gestion d’une association

Publié le

Dans une société en constante évolution, les responsables d’association sont appelés à réactualiser leurs connaissances. Que faire pour l’organisation d’un événement ? Vers quels services se tourner pour accompagner au mieux ses adhérents ? Ou encore à quelles aides peuvent-elles prétendre ?C’est l’objectif de la formation initiée par la Maison familiale rurale (MFR) de Papara qui a débuté ce lundi matin.

Publié le 09/11/2020 à 16:43 - Mise à jour le 11/11/2020 à 16:42
Lecture < 1 min.

Dans une société en constante évolution, les responsables d’association sont appelés à réactualiser leurs connaissances. Que faire pour l’organisation d’un événement ? Vers quels services se tourner pour accompagner au mieux ses adhérents ? Ou encore à quelles aides peuvent-elles prétendre ?C’est l’objectif de la formation initiée par la Maison familiale rurale (MFR) de Papara qui a débuté ce lundi matin.

Ils sont une dizaine, tous bénévoles et issus du milieu associatif. Ils ont choisi cette formation du MFR pour approfondir leurs connaissances dans la gestion ou la création d’une association.

« On a des associations religieuses, on a des associations de parents d’élèves, de jeunesse, de tout type. Il n’y a pas de restriction. C’est vraiment pour aider, explique Cédric Techer, le directeur de la Maison familiale rurale de Papara. On sait que les associations dynamisent beaucoup de choses, aident des jeunes, des personnes âgées, etc. mais ne savent pas vraiment comment gérer. Ce sont des bénévoles qui n’ont pas forcément eu de formation pour gérer un financement, gérer des fonctions. Être président c’est vraiment un rôle à part entière. Trésorier c’est aussi un rôle. »  

L’encadrement, l’administration et même l’aspect juridique… les tâches sont diverses. Gérer une association n’est pas chose facile.

« Je pense qu’on est polyvalent dans les associations, mais surtout on est bénévole. On est là pour servir, pour aider, confie Yoannah Teupoohuitua, élue municipale de Paea en charge de la jeunesse, des sports et de la vie associative. Comment dresser son budget prévisionnel à partir d’un projet, c’est-à-dire élaborer une méthodologie de projet. Et ce n’est pas que ça. On reçoit une subvention parce qu’on a fait une demande, mais après il y a un bilan financier à rendre, un bilan moral à rendre, et les factures justificatives qui vont avec. En plus de gérer l’action à mettre en place. C’est pour ça que je dis chapeau à tous les bénévoles qui sont dans les associations. »

Cette formation qui va se dérouler sur quatre jours est entièrement gratuite. Plusieurs intervenants vont se succéder tout au long de la semaine.

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.