fbpx
dimanche 16 février 2020
A VOIR

|

Dengue 2 : Tahiti toujours en phase épidémique

Publié le

Dans son dernier bulletin de veille sanitaire, la direction de la Santé indique qu'au 12 janvier 2020, 2 497 cas autochtones et 2 cas importés de dengue de type 2 ont été déclarés.

Publié le 22/01/2020 à 15:41 - Mise à jour le 22/01/2020 à 16:04
Lecture 4 minutes

Dans son dernier bulletin de veille sanitaire, la direction de la Santé indique qu'au 12 janvier 2020, 2 497 cas autochtones et 2 cas importés de dengue de type 2 ont été déclarés.

Selon les derniers chiffres communiqués par le bureau de Veille sanitaire, au 12 janvier 2020, 2 497 cas autochtones et 2 cas importés de dengue 2 ont été confirmés depuis début 2019. Pour rappel, Tahiti est en phase épidémique depuis le 10 avril, Bora Bora depuis le 12 juillet, Moorea depuis le 12 août, Nuku Hiva depuis le 27 août, Raiatea depuis le 12 septembre, Huahine depuis le 13 septembre, Rangiroa depuis le 19 septembre, Ua Pou depuis le 27 septembre, Tahaa depuis le 7 octobre, Hiva Oa depuis le 8 octobre, Ua Huka depuis le 9 octobre, Tubuai depuis le 9 octobre, et Fatu Hiva depuis le 10 octobre. Les îles en phase d’alerte sont : Takaroa, Maupiti, Tikehau, Arutua, Tureia et Tahuata

La dengue de type 2 n’ayant pas circulé dans le Pays depuis l’an 2000, la population est faiblement immunisée. Les personnes de moins de 20 ans ou arrivées en Polynésie française après 2000 sont les plus à risque d’être infectées.

Au-delà des actions de lutte anti-vectorielle de la direction de la Santé (Centre d’hygiène et de salubrité publique) avec la collaboration des communes, il relève de la responsabilité de chacun de se mobiliser contre la dengue. L’élimination des gîtes larvaires doit être renforcée durant la saison des pluies, en supprimant toute zone de stagnation d’eau douce une fois par semaine.

1) Prévention individuelle
– Se protéger des piqûres de moustiques (répulsifs en spray ou crème, moustiquaire, diffuseurs)
– Éliminer chaque semaine les gîtes larvaires autour de votre domicile, dans votre environnement.
2) Consulter rapidement un médecin en cas d’apparition de symptômes (fièvre même modérée, douleurs musculaires ou articulaires, etc.) pour confirmer ou infirmer le diagnostic de dengue.
3) En cas de dengue confirmée
– Se protéger des piqûres de moustiques pour éviter la diffusion de la dengue dans son entourage (dormir sous moustiquaire pendant 10 jours)
– Limiter les déplacements pour ne pas contaminer d’autres zones géographiques.

Les cas de grippe, de leptospirose et diarrhée

Aucun cas de grippe n’a été confirmés durant cette quinzaine. L’activité des syndromes grippaux est cependant est en hausse par rapport à la quinzaine précédente avec un total de 44 syndromes déclarés par les médecins sentinelles (14 en semaine 01 et 30 en semaine 2). En revanche, sept cas de leptospirose ont été déclarés cette quinzaine (deux en semaine 1 et cinq en semaine 2). Avec 46 cas déclarés (26 en S1 et 20 en S2), l’activité de diarrhée est stable par rapport à la quinzaine précédente. Semaine 2 : déclaration d’une TIAC ayant concerné trois personnes à Tahiti et d’un cas isolé d’infection à Salmonella à Moorea. Le nombre de cas de gastro-entérites virales est actuellement en augmentation, notamment chez les enfants.

Épidémies de rougeole dans la zone Pacifique

En Polynésie française, la vaccination est obligatoire depuis 1987. Du fait des échanges fréquents au niveau de la zone, malgré une bonne couverture vaccinale, le risque d’introduction du virus de la rougeole au Ffenua est bien réel. Les personnes à risque de contracter l’infection sont celles non ou incomplètement vaccinées (une seule dose) ou n’ayant pas eu la maladie dans l’enfance.

– Épidémie en Nouvelle-Zélande : 2 191 cas de rougeole déclarés du 01/01 au 15/01/20, (dont 79% d’Auckland).
– Épidémie aux îles Samoa : 5 697 cas, dont 83 décès liés à la rougeole, déclarés au 06/01/2020.
– Samoa Américaines : 12 cas confirmés ont été déclarés au 19/01/2020.
– Épidémie aux Tonga : 639 cas déclarés au 16/01/2020, dont 20 hospitalisations.
– Circulation à Fidji : Circulation active du virus au 20/01/2020, en diminution.
– Circulation en Australie : circulation active du virus à Queensland, Victoria et News South Wales au 20/01/2020.
– Kiribati : 3 cas confirmés ont été déclarés au 19/01/2020.
– Papouasie-Nouvelle-Guinée : 4 cas confirmés au 14/01/2020.

Cas de pneumonies associées à un nouveau coronavirus (2019-nCov) en Chine

Au 22 janvier 2020, la Chine a annoncé 448 cas confirmés d’infection par le 2019-nCov et 9 décès à Wuhan (plus d’infos ICI).

À l’heure actuelle, le risque d’introduction en Polynésie française de cas lié à cet épisode est considéré comme faible.

Recommandations aux personnes ayant récemment séjourné en Chine et présentant à leur retour au fenua des symptômes respiratoires (fièvre, toux et éventuellement difficultés respiratoires) :
– Porter un masque chirurgical lors de contacts avec d’autres personnes ;
– Utiliser des mouchoirs jetables et se laver régulièrement les mains (solution hydro alcoolique) ;
– Contacter rapidement le Samu Centre 15, en faisant état des symptômes et du séjour récent en Chine, afin de bénéficier d’une prise en charge adaptée.

Il est recommandé de ne pas se rendre directement chez son médecin, dans un dispensaire ou aux urgences pour éviter toute potentielle transmission à d’autres personnes.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Vivants après avoir dérivé 32 jours dans le Pacifique

Deux hommes, une femme et une petite fille ont survécu après avoir dérivé pendant 32 jours dans le sud de l'océan Pacifique, a rapporté mercredi un quotidien des îles Salomon.

Deuxième journée de grève à la DFSE

Dix points de revendications suscitent la grève à la DFSE. Et suite à un point important non accordé lors des négociations qui ont duré 5 heures hier, les agents ont maintenu leur décision de faire une marche blanche ce jeudi. Ils sont partis à 8 heures 30 de leurs locaux, et ont marché à travers la capitale.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X