lundi 26 octobre 2020
A VOIR

|

Dengue 2 : 16 cas autochtones à Mahina, la commune déclenche un plan de sauvegarde

Publié le

SANTE - L’épidémie de dengue 2 est déclarée sur l’île de Tahiti depuis le 10 avril. La commune de Mahina est actuellement la commune la plus touchée, puisque 16 cas y sont recensés sur les 22 dengues autochtones déclarées.

Publié le 21/05/2019 à 9:44 - Mise à jour le 21/10/2019 à 17:14
Lecture < 1 min.

SANTE - L’épidémie de dengue 2 est déclarée sur l’île de Tahiti depuis le 10 avril. La commune de Mahina est actuellement la commune la plus touchée, puisque 16 cas y sont recensés sur les 22 dengues autochtones déclarées.

Au-delà de la participation des communes dans la recherche et l’élimination des gites larvaires autour des foyers des cas identifiés avec pulvérisation périfocale, le ministère de la Santé encourage vivement les maires des communes touchées à mettre en œuvre leur plan communal de sauvegarde (PCS).

Sollicité par le haut-commissariat, le maire de Mahina, Damas Teuira, a ainsi déclenché son PCS. Une réunion de coordination entre la commune et la direction de la Santé s’est tenue ce mardi matin dans les locaux de la mairie. Une formation des agents techniques communaux sur le dégitage proactif aura lieu mercredi matin.

Ailleurs à Tahiti, de nouvelles pulvérisations sont prévues mercredi et lundi à Arue et Punaauia, commune nouvellement touchée par l’épidémie.

Par ailleurs, chacun peut aider à limiter l’ampleur de l’épidémie en éliminant régulièrement les gîtes à moustiques, en se protégeant et en allant consulter son médecin en cas de fièvre…

Sourceweb

infos coronavirus

La pollution atmosphérique pourrait augmenter la mortalité par Covid-19 de 15%

Une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant pourrait entraîner un risque accru de mourir du Covid-19, d'environ 15% en moyenne dans le monde, selon une étude internationale publiée mardi.

Covid-19 : Les communes des îles du Vent, relais de lutte face à l’épidémie

Ce matin, à la présidence, les représentants communaux étaient conviés à participer à un séminaire d’information. Les échanges ont porté sur le contexte sanitaire actuel et les outils disponibles pour les élus.