dimanche 11 avril 2021
A VOIR

|

Déjà plus de 3 000 signatures contre la Route du Sud

Publié le

La Route du Sud refait parler d’elle. Depuis 5 jours, l’association Aupuru ia Papara collecte des signatures devant une grande surface de la commune. La pétition doit servir de support à l’association pour montrer l’opposition populaire au projet.

Publié le 11/11/2020 à 17:28 - Mise à jour le 11/11/2020 à 17:28
Lecture 2 minutes

La Route du Sud refait parler d’elle. Depuis 5 jours, l’association Aupuru ia Papara collecte des signatures devant une grande surface de la commune. La pétition doit servir de support à l’association pour montrer l’opposition populaire au projet.

La pétition a recueilli à ce jour plus de 3 000 signatures, dont un peu plus de 2 000 rien que devant une grande surface. Et en 5 jours, il n’y pas que les anti-Route du Sud qui se sont exprimés. « Cela s’appelle la démocratie. Et je me mets à la place de ces gens qui se lèvent de bonne heure, je les comprends. Sur les 2 060 personnes que j’ai vus ici, il y en a peut-être 5 ou 6 qui sont pour le projet, mais je les comprends et je les félicite de parler, mais en même temps, il faut avoir d’autres alternatives, et on les a. On a des propositions » explique Bernard Roure, président de l’association Aupuru ia Papara.

Lire aussi > À Papara, le projet de Route du Sud inquiète

La grande inquiétude aujourd’hui est que le tracé initial de la route aurait été modifié et obligerait plusieurs familles à quitter leur maison.

Ce nouveau tracé n’existerait pas selon la tavana de Papara. Pour elle, il n’y a actuellement aucun nouveau document sur le projet de route du Sud dont la seule ébauche daterait de 2004.

Lire aussi > La Route du Sud s’invite à nouveau dans l’hémicycle

Le projet de Route du Sud tel qu’il est actuellement menacerait près de 800 familles de Papara d’expropriation. Sonia Punua épouse Taae s’est engagée à consulter sa population dès que le projet sera de nouveau évoqué par le gouvernement.

La municipalité de Paea a déjà manifesté son opposition au projet.

infos coronavirus