mercredi 23 septembre 2020
A VOIR

|

Déconfinement par secteur, une reprise de l’école pas avant août : débat sur l’après-confinement au Cesec

Publié le

Le Conseil économique social environnemental et culturel (Cesec) organisait ce jeudi un débat en visioconférence pour réfléchir à l'après-confinement.

Publié le 23/04/2020 à 16:16 - Mise à jour le 24/04/2020 à 8:33
Lecture 2 minutes

Le Conseil économique social environnemental et culturel (Cesec) organisait ce jeudi un débat en visioconférence pour réfléchir à l'après-confinement.

Tourisme

La crise sanitaire et le confinement ont entraîné une crise économique sans précédent. Le secteur du Tourisme, un des plus important en Polynésie, a sans doute été le plus touché avec l’arrêt des vols, des croisières et le rapatriement des touristes dans leurs pays d’origine. Pour l’économiste Florent Venayre, le secteur du Tourisme est “mort » pour 2020 et peut-être aussi une partie de 2021.

Une reprise économique, secteur par secteur ?

Patrick Bagur, président du Medef Polynésie, prévient : le tissu économique du pays est en danger. Selon lui, beaucoup plus d’entreprises sont amenées à disparaître que de personnes à mourir du covid-19 au fenua. Mais la reprise de l’activité ne doit pas se faire au détriment de la santé. Le déconfinement doit être stricte mais aussi pérenne.

Christophe Plée, président de la confédération des petites et moyennes entreprises propose une sortie du confinement progressive et sectorielle, toutes les professions n’étant pas dans le même cas, et trop peu de masques étant disponibles actuellement. Il souhaiterait travailler sur un schéma de déconfinement en accord avec le gouvernement.
Avant une reprise de l’activité économique, il faudrait également selon lui que le ministère valide les masques en tissus avec les normes AFNOR et demande la fabrication de 500 000 masques : « On attend depuis un certain temps la validation des masques tissu par les services de la Santé et le ministère du Travail pour pouvoir lancer la fabrication pour l’ensemble de la population et des salariés qui vont aller sur leur lieu de travail. C’est un préalable parce que le chef d’entreprise est responsable de ses salariés et doit les équiper (…) Aujourd’hui il n’y a plus de masques FFP2 en quantité suffisante. »

Réouverture des écoles

Peu importe le schéma qui sera adopté, le retour des salariés au travail ne pourra se faire qu’avec la réouverture des crèches, garderies et établissements scolaires. Le docteur Lam est en faveur d’une réouverture des écoles car, selon lui, le virus se transmet principalement au sein des foyers et pas en milieu scolaire.

Mais les gestes barrière risquent d’être difficiles à faire respecter à l’école, surtout chez les plus petits…

Pour Tepuanui Snow, président de la Fédération des associations de parents d’élèves, la réouverture des écoles est dangereuse. Il préconise plutôt une préparation de la rentrée d’août. La fédération va s’adresser au Pays afin de se mettre d’accord et trouver une date pour une réouverture des écoles. « On ne comprend pas le choix des autorités du Pays et de l’Etat de travailler sur la reprise de l’école à partir du 29 avril. Il n’existe aujourd’hui aucune donnée médicale infectieuse et épidémiologique qui peut aujourd’hui expliquer cette décision des autorités. Ni les parents, ni les enseignants n’ont été consultés alors qu’on sait bien que les enfants sont les premiers vecteurs de cette maladie et surtout qu’il n’existe aujourd’hui aucun vaccin (…) Remettre en cours des enfants par petits groupes, ça va être compliqué, comment est-ce que ça va se faire ? Il ne s’agit pas aujourd’hui de remettre à tout prix nos enfants à l’école le 29 avril alors que nous pouvons tranquillement préparer la rentrée d’août. »

infos coronavirus

Coronavirus : les UV pour lutter contre l’épidémie ?

C’est un appareil qui pourrait s’avérer très efficace pour désinfecter les surfaces susceptibles d’être contaminées par la Covid-19. Le Bio-Scan utilise les...

Covid-19 : Des guides sanitaires pour mobiliser la population dans les quartiers de Papeete

20 guides sanitaires arpentent chaque jour les quartiers de la capitale pour sensibiliser aux mesures de précaution et protéger la population. Armés de gel désinfectant et de beaucoup de patience, ils rappellent jusqu’au domicile des personnes les plus isolées ou les plus faibles, comment éviter la propagation du coronavirus.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV