dimanche 14 août 2022
A VOIR

|

De nouvelles compagnies aériennes pour voyager dans les îles

Publié le

Air Tahiti se prépare à voir la concurrence arriver cette année. En effet, après Air Moana (Natireva), deux autres compagnies devraient débarquer en 2022 dans le ciel polynésien : Air Motu Link et Air Bora Bora.

Publié le 12/01/2022 à 15:50 - Mise à jour le 12/01/2022 à 17:31
Lecture 2 minutes

Air Tahiti se prépare à voir la concurrence arriver cette année. En effet, après Air Moana (Natireva), deux autres compagnies devraient débarquer en 2022 dans le ciel polynésien : Air Motu Link et Air Bora Bora.

“Il y a de nouveaux projets dans la desserte aérienne interinsulaire, et si tout se met en place, il y aura de la concurrence. Ce que le gouvernement souhaite, c’est qu’il y ait une offre de transport interinsulaire diversifiée, pour que la population puisse bénéficier des baisses de tarifs, de souplesse de l’offre, et des qualités de prestations à bord” a déclaré aujourd’hui Georges Puchon, directeur de l’aviation civile en Polynésie.

Lire aussi > Tahiti Air Charter lance des vols réguliers aux îles Sous-le-Vent

“Nous souhaitons que la concurrence s’installe” a affirmé Jean-Christophe Bouissou, vice-président et ministre du Logement, de l’aménagement, en charge des transports interinsulaires. En vue de l’augmentation nette du nombre d’avions, une structuration spéciale de la gestion de la place sur le tarmac sera nécessaire, ainsi que dans les aérogares pour l’enregistrement des passagers et le traitement des bagages.

Lire aussi > Natireva, la nouvelle concurrente d’Air Tahiti ?

Après Natireva qui est en plein recrutement de ses équipages, et dont les premiers vols opérés sous le nom d’Air Moana devraient démarrer d’ici juin 2022, Air Bora Bora devrait arriver dans le ciel polynésien en novembre prochain : “C’est un dossier tout neuf, tout récent, qui a été déposé la semaine dernière. Il est en cours d’instruction et il a certainement des chances aussi d’aboutir” a précisé Georges Puchon.

Georges Puchon, directeur de l’aviation civile en Polynésie (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Une troisième nouvelle compagnie qui vient d’obtenir sa licence de transporteur aérien, devrait également voir le jour : Air Motu Link : “C’est un dossier qui est toujours en cours de progression, d’évolution. Il reste encore à solliciter la demande de certificat de transport aérien, le CTA, et également la licence d’exploitation de transport aérien interinsulaire. Nous attendons que les dossiers soient formulés”. La date de démarrage n’est pas encore connue.

Air Bora Bora et Air Motu Link devraient desservir les zones de libre concurrence comme Raiatea, Huahine, Rangiroa, Bora Bora ou encore Tikehau et Fakarava.

Lire aussi > Air Tahiti : des tarifs en baisse de 25% pour les lignes de désenclavement

Selon le directeur de l’aviation civile, Air Tahiti se prépare à faire face à cette concurrence : “Je pense que Air Tahiti s’y attendait déjà puisqu’ils étaient au courant de la réforme du transport aérien et aussi du schéma de desserte de partage du ciel polynésien. Ils ont aussi été sollicités lors de la commission d’information sur les tarifs aériens par la commission d’information de l’Assemblée de la Polynésie française“.

infos coronavirus