samedi 28 novembre 2020
A VOIR

|

De nouvelles bornes pour les fusées de détresse périmées

Publié le

Publié le 12/12/2018 à 14:23 - Mise à jour le 12/12/2018 à 14:23
Lecture 2 minutes

Suite à de nombreux départs d’incendie causés par des fusées de détresse usagées sur les sites du CET de Paihoro et au CRT de Motu Uta ces derniers mois, le syndicat Fenua Ma, le Cluster maritime de Polynésie française, le Port autonome, et la Polynésie française ont décidé de proposer 10 points publics et gratuits pour la récupération des fusées de détresse.

Tous les plaisanciers et les professionnels de la mer sont invités à rapporter leurs feux de détresse dans les lieux de dépôts mis à disposition, c’est-à-dire :
– Nautisport, Fare Ute, Papeete
– Sin Tung Hing Marine, Fare Ute
– Magasin Sailtech, Papeete
– Port de pêche, Papeete
– CRT de Motu Uta, Papeete
– Yacht Club, Arue
– Marina Taina, Punaauia
– Magasin ACE, Taravao
– Magasin NSI, Taravao
– CET de Paihoro, Taravao

En partenariat avec le Port autonome de Papeete, des points d’apport volontaire ont été également installés à l’entrée du CRT pour les huiles de moteur et les batteries usagées.
Ce service est totalement gratuit.

Pour rappel, si les fusées de détresse permettent de sauver des vies en mer, elles peuvent aussi, une fois périmées, s’avérer dangereuses pour le plaisancier et pour l’environnement. Qu’il s’agisse des feux à main, fumigènes ou de fusées parachutes, tous ces engins pyrotechniques sont composés de matériaux potentiellement dangereux ou instables dans le temps, ce qui explique leur durée de vie généralement limitée à 3 ans.

Elles nécessitent donc un traitement spécial. Une fois stockées dans ces nouveaux points d’apport volontaire, elles seront ensuite rapatriées par Fenua Ma vers des filières adaptées pour être traitées dans le respect de l’environnement.

Rédaction web 

infos coronavirus