mardi 2 mars 2021
A VOIR

|

De nouveaux réseaux prioritaires pour améliorer la réussite scolaire

Publié le

Publié le 31/05/2015 à 9:38 - Mise à jour le 31/05/2015 à 9:38
Lecture 2 minutes

Un arrêté fixant la liste des Réseaux d’éducation prioritaires (REP+) pour la rentrée scolaire d’août 2015 a été pris en conseil des ministres le 25 mars dernier. Trois REP+ ouvriront à la prochaine rentrée scolaire : Faaa, Papara et l’archipel des Tuamotu. « Ces trois zones n’on pas été choisies au hasard. Nous avons étudié les catégories socio-professionnelles des familles. Comme le dit l’étude, il est vrai que certains parents ne peuvent pas suivre à l’école », explique la ministre de l’Education, Nicole Sanquer. 
 
Le ministère de l’Education nationale a souhaité accompagner le gouvernement de la Polynésie française dans sa politique d’éducation prioritaire. Le Vice-recteur de la Polynésie française a apposé son visa préalable sur l’arrêté pris en conseil des ministres, visa qui a officialisé au plan national la mise en œuvre des trois réseaux.
 
L’instauration de ces réseaux permet d’établir un cadre propice aux apprentissages en s’appuyant sur le travail en équipe des enseignants du premier et du second degré et sur les innovations pédagogiques. « Il y aura des moyens supplémentaires qui seront affectés à ces trois zones géographiques, aussi bien dans le premier que dans le second degré », explique la ministre. 

Il s’agit de mieux accompagner les élèves dans leurs parcours, particulièrement ceux qui éprouvent des difficultés. La création de ces réseaux contribuera à l’amélioration des réussites scolaires. « La plus importante parmi les mesures, c’est la mise en place d’accompagnements personnalisés avec les enfants. Augmenter les relations avec les familles. Vous avez aussi tout un travail qui est fait pour coordonner le 1er et le second degré pour qu’il y ait une véritable continuité du suivi de l’élève », déclare la ministre. 
 
Les « Assises de l’éducation prioritaire » ont pour objectifs de préparer la rentrée d’août 2015 dans cette dynamique en réunissant les professionnels de l’éducation des 1er et 2nd degrés, mais aussi les élus municipaux concernés et les représentants du personnels.

Nicole Sanquer, ministre de l’Education

infos coronavirus