samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

De nouveaux brevets pour les capitaines de pêche

Publié le

Publié le 13/05/2014 à 15:30 - Mise à jour le 13/05/2014 à 15:30
Lecture < 1 min.

Dans le cadre de la poursuite de la réforme de la formation professionnelle maritime à la pêche, un projet réglementaire a été conçu afin de répondre aux objectifs définis en termes de formation. Le texte porte sur les trois titres suivants :

  • le certificat d’initiation nautique pêche et cultures marines. Il s’agit d’une formation de base pour exercer les fonctions de matelot à bord de tout navire de pêche ;
  • le brevet de capitaine de pêche côtière. C’est un titre de commandement d’un navire de pêche destiné à la pêche côtière définie par une durée à la mer supérieure à 24 heures et inférieure ou égale à 120 heures ;
  • le brevet de capitaine de pêche au large. Ce titre permet le commandement d’un navire de pêche inférieur ou égal à 25 mètres destiné à la pêche hauturière définie par une durée à la mer supérieure à 120 heures (soit 5 jours).

La création de ces titres vise à professionnaliser les équipages des navires armés à la pêche professionnelle et à permettre à leurs titulaires d’exercer en toute sécurité des fonctions de capitaine, d’officier ou de matelot à bord de ses navires. L’accompagnement de ce dispositif est nécessaire avec la contribution de groupes et de réunions de travail. L’ensemble du dispositif s’accompagne de mesures d’équivalences pour les professionnels en activité.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.