samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Dans les coulisses des décors de théâtre

Publié le

Publié le 29/08/2014 à 9:00 - Mise à jour le 29/08/2014 à 9:00
Lecture < 1 min.

La compagnie du Caméléon fait sa rentrée avec la pièce Mangez-le si vous voulez. Une pièce inspirée d’une histoire vraie ; un fait divers qui finit tragiquement, mais qui prend la forme d’un conte burlesque sur les planches du petit théâtre de la Maison de la culture à Papeete.
TNTV s’est intéressée à la mise en scène de cette pièce. Savez vous comment sont fabriqués les décors de théâtre en Polynésie ?
Rémy Crochemore est à l’origine de la plupart des décors de scène depuis 25 ans. Il habite à la presqu’île de Tahiti. 
Il a découvert le métier grâce à un stage de fin d’études. Il ne l’a plus quitté depuis. Il a crée son atelier où il se perfectionne inlassablement. En Polynésie française, un créateur de décors se doit d’avoir plusieurs casquettes : dessinateur, maquettiste, bricoleur, soudeur, accessoiriste, transporteur… Il faut être particulièrement polyvalent.
Il travaille depuis quelques semaines pour les décors de la nouvelle pièce de la compagnie du Caméléon : Une cuisine des années 60 remaniée avec une gazinière et un réfrigérateur capables de contenir un homme !
Mais tout comme les artistes et les gens du spectacle : les décorateurs n’ont pas de statut. Rémy a une patente d’architecte. Il attend beaucoup du statut d’intermittent en discussion.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.