jeudi 19 mai 2022
A VOIR

|

Communiqué

Daniel Casabianca élevé au rang d’officier de l’ordre de Tahiti Nui

Publié le

COMMUNIQUÉ - Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a élevé jeudi après-midi, Daniel Casabianca au grade d’officier de l’ordre de Tahiti Nui.

Publié le 13/05/2022 à 15:55 - Mise à jour le 13/05/2022 à 15:55
Lecture 4 minutes

COMMUNIQUÉ - Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a élevé jeudi après-midi, Daniel Casabianca au grade d’officier de l’ordre de Tahiti Nui.

Daniel Casabianca, 67 ans, à la tête de la direction des Finances publiques en Polynésie depuis 2019, a été élevé jeudi après-midi au grade d’officier de l’ordre de Tahiti Nui.

Le discours d’Edouard Fritch, président du Pays :

“Daniel Casabianca,
Vous êtes né le 21 mars 1955 à Toulon, France. Fils de parents corse et piémontais, vous passez toute votre enfance et adolescence à Marseille avec vos parents et vos deux frères et habitez pendant plus de 20 ans dans la caserne des Douanes. Vous et votre frère aîné, Patrick, vous développez la même carrière : Administrateur général des finances publiques. Père de 3 enfants, Jean-François, Isabelle et Laurent, vous êtes aujourd’hui également grand-père de 7 petits enfants.
En 1975, vous passez un BTS en génie mécanique puis une Licence administration économique et sociale en 1977 à Marseille. En 1979, vous réussissez le concours d’Inspecteur des impôts. C’est là le début d’une longue carrière d’un grand serviteur de l’Etat. Vous gravissez les échelons et réussissez tous vos concours. Sélection, au grade d’Inspecteur principal des impôts en 1989, au grade de Directeur divisionnaire des impôts en 1996, au grade de Directeur départemental des impôts en 2004. Puis promotion, au grade de Directeur des services fiscaux en 2007 et au grade d’Administrateur général des Finances publiques en 2010.
En tant qu’inspecteur, vous rejoignez la Direction générale des finances publiques à Bercy, et selon votre chef de bureau, il n’avait jamais vu un corse travailler aussi vite, tout en restant calme et serein. Vous allez même jusqu’à proposer votre aide aux autres sections. Votre ambition de progresser et de diversifier vos expériences professionnelles vous amène à vous inscrire à la sélection de Chargés d’enseignements à l’Ecole Nationale des impôts. Bien évidemment, vous êtes sélectionné et passez en même temps, avec succès, le concours d’Inspecteur principal. C’est pour vous une période que vous affectionnez particulièrement.
De là est né votre appétence pour faire des coachings afin de faire progresser les agents de tous grades et les préparer à passer les oraux des différentes sélections. Vous réussissez brillamment la sélection de Directeur divisionnaire en étant major de votre promotion. Travailleur infatigable, vous intégrez la mission d’audit et de liaisons qui est le corps d’audit du Directeur général des impôts. Et bien entendu, fidèle à votre appétence pour les challenges, vous vous préparez pour accéder au grade de Directeur départemental, ce qui correspond aujourd’hui à Administrateur des finances publiques, et vous ressortez également major de cette sélection.
Après 3 années passées à Paris-Ouest en tant qu’adjoint de direction, vous êtes le premier de votre promotion à accéder aux fonctions de Directeur des services fiscaux et vous êtes affecté en Martinique. En novembre 2009, vous êtes nommé Administrateur général des finances publiques en Guadeloupe. De retour en métropole, vous êtes nommé Chargé de missions spéciales auprès du Directeur général puis Directeur de l’Ecole Nationale des finances publiques. Vous êtes alors à la tête d’une structure comptant 850 fonctionnaires.
Enfin, comme vous l’avez vivement souhaité, vous êtes nommé en Polynésie le 1er juin 2019. En plus d’être un grand serviteur de l’Etat, vous avez démontré pendant tout votre séjour à la tête de la Direction des finances publiques, que vous étiez aussi un grand serviteur de la Polynésie française. Vous avez su être force de proposition pour faciliter, au niveau local, la mise en place des dispositifs nationaux d’aide aux entreprises. À chaque problème, vous avez trouvé une solution, avec pragmatisme et détermination.
Votre humilité, votre respect humain et votre sens de l’autre forcent l’administration. Des valeurs humaines qui ne sont pas contestées. Vous êtes doté d’une force de travail incroyable et vos idées sont toujours constructives, souvent innovantes. En novembre 2019, vos qualités exceptionnelles sont une première fois récompensées et vous êtes décoré de l’Ordre National du Mérite au grade de chevalier.
Cet hommage ne serait pas complet s’il n’était fait mention de celle qui accompagne et supporte Daniel depuis tant d’années. Je veux parler de Brigitte (Bri pour les intimes). Ce cheminement n’est pas que personnel, il s’est doublé d’un cheminement professionnel au sein de cette grande et belle administration des finances publiques. Tous deux vont pouvoir profiter ensemble d’une retraite bien méritée puisque depuis le premier février dernier, Brigitte a pris sa retraite à l’issue de sa dernière affectation à la Direction générale des douanes de Polynésie française.
Mon cher Daniel, pour votre engagement et votre implication infaillible dans la défense des dossiers polynésiens, mais également pour avoir accompagné le Pays durant ces deux dernières années particulièrement compliquées, j’ai l’honneur de vous élever au rang d’Officier de l’Ordre de Tahiti Nui.”

infos coronavirus