samedi 18 septembre 2021
A VOIR

|

Cyberattaques : dédommagements en vue pour les utilisateurs

Publié le

Publié le 27/05/2018 à 14:14 - Mise à jour le 27/05/2018 à 14:14
Lecture 2 minutes

La menace pourrait venir de Polynésie. Si certaines attaques contre Vini et l’OPT sont internationales, d’autres seraient l’œuvre d’un Polynésien qui se fait appeler DK comme l’a révélé Tahiti Infos.

Teina Thuret, directeur technique de l’OPT, détaille :

« Sur le principe de base, il s’agit d’un déni de service. Les hackers surchargent le réseau internet et ce qui fait qu’il ne peut être rendu. Il faut que savoir ce nombre d’attaques a beaucoup augmenté partout dans le monde. Nous subissons près de 10 attaques par jours. »

Pour faire face, le groupe annonce le renforcement de la sécurité de ses équipements. Il tente de limiter le nombre d’attaques. Sans apporter plus de précisions, le directeur souligne que le temps de réparation a été réduit.

« Avant, les problèmes pouvaient durer plus de deux heures. Aujourd’hui, on arrive à les contenir en à peine un quart d’heure. »

Les motivations des hackers restent floues. L’OPT envisage plusieurs hypothèses : la demande d’une rançon, la volonté de perturber un service pour le plaisir ou l’envie de gêner le groupe.

En guise de dédommagement pour les clients pénalisés par ces pannes à répétition, Vini a prévu un geste commercial du 30 juin au 30 septembre.

Erika Tonnerre, directrice marketing et commerciale de Vini, précise :

« Nous avons prévu deux mesures qui seront au bénéfice des clients. Il va y avoir une remise de 10 % sur la prochaine facture et une augmentation du débit pour tous nos clients internet à hauteur de ce que leur ligne pourra supporter. »

Ces nouveaux avantages et la protection des serveurs coûteront plusieurs dizaines de millions au groupe qui combat les pirates en interne ou en faisant appel à des prestataires. L’OPT envisage des poursuites pénales à l’encontre des hackeurs.
 

Rédaction web avec Solène Barlot

Rédigé par

infos coronavirus