vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

Curage de la seule rivière navigable de Raiatea

Publié le

Seule rivière navigable en Polynésie, la rivière de Faaroa fait partie des sites très prisés par les visiteurs sur l’île sacrée. Aujourd’hui, elle fait l’objet d’un grand nettoyage. Depuis une semaine, les employés de l’équipement curent les berges et le fond de la rivière pour faciliter la circulation sur le plan d’eau.

Publié le 05/09/2020 à 10:50 - Mise à jour le 06/09/2020 à 15:08
Lecture 3 minutes

Seule rivière navigable en Polynésie, la rivière de Faaroa fait partie des sites très prisés par les visiteurs sur l’île sacrée. Aujourd’hui, elle fait l’objet d’un grand nettoyage. Depuis une semaine, les employés de l’équipement curent les berges et le fond de la rivière pour faciliter la circulation sur le plan d’eau.

Barges, drague et tronçonneuses… les employés de l’équipement ont sorti le gros matériel pour le grand nettoyage de la rivière de Faaroa. Ils débarrassent les fonds des nombreux troncs d’arbres emportés par le courant. Cela faisait dix ans que le site n’avait pas subi un tel traitement.

« Afin de pouvoir réaliser ces travaux, il a été nécessaire de louer deux grandes barges, dont une équipée d’un engin de levage et qui est chargée de curer une partie de la vase de la rivière, et surtout de retirer les arbres et les branchages qui ont été chariés et déposés par la rivière durant la période des fortes pluies » explique Raymond Roopinia, adjoint de l’équipement à Uturoa.

Un nettoyage oui, mais pas n’importe comment. La municipalité souhaite préserver la beauté du site et le charme de la forêt tropicale : « Au départ, il faut dégager les gros troncs qui sont dans l’eau, et après, dans le couloir qui fait plus d’un kilomètre, on taille uniquement les branchages pour que les pirogues, les kayaks… puissent passer en dessous. Il faut garder l’état de la nature » précise Thomas Moutame, maire de Taputapuatea.

La rivière de Faaroa est l’un des sites incontournables de Raiatea. En l’empruntant en kayak ou en bateau à moteur, les visiteurs peuvent admirer une nature luxuriante et accéder directement au jardin botanique nouvellement aménagé. 

Pour créer des emplois pour les jeunes, un projet touristique entièrement pensé pour ce site verra le jour dans les mois à venir. « Nous avons beaucoup de jeunes qui ont terminé leurs études ou encore des jeunes missionnaires de l’église mormone qui ont fait deux ans d’études à l’extérieur et qui parlent très bien anglais à leur retour, qui vont arriver. (…) Le projet de la commune, c’est de faire 10 pirogues doubles de V3, d’y mettre un moteur électrique, et avant d’arriver au jardin botanique, d’éteindre le moteur, de prendre la rame, et de passer en-dessous de ce couloir. Les personnes vont ramer, elles vont apprécier la pirogue polynésienne, et voir comment nous, nous vivions à l’époque » ajoute le maire de Taputapuatea.

Les travaux devraient encore durer deux mois. Selon la commune, un curage annuel serait la meilleure des solutions.

infos coronavirus