mardi 22 septembre 2020
A VOIR

|

Croisières : les escales en Polynésie suspendues jusqu’en avril

Publié le

Le haut-commissariat a annoncé sur sa page Facebook la suspension des escales de navires de croisière en Polynésie a compter de ce mercredi et ce pour un mois.

Publié le 11/03/2020 à 21:13 - Mise à jour le 12/03/2020 à 11:32
Lecture 2 minutes

Le haut-commissariat a annoncé sur sa page Facebook la suspension des escales de navires de croisière en Polynésie a compter de ce mercredi et ce pour un mois.

Ce mercredi 11 mars 2020, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a qualifié l’épidémie de Covid-19 de pandémie mondiale. C’est aussi ce mercredi qu’a été annoncé le premier cas confirmé de covid-19 en Polynésie : la députée Maina Sage.

« La Polynésie française est désormais en phase 1, avec l’activation du dispositif ORSEC et du PC Crise du HC, pour freiner l’introduction du virus sur le territoire.
Il est primordial de préserver l’ensemble des ressources du système de santé polynésien pour le traitement à terre des cas confirmés, et dans les structures hospitalières dédiées dans les îles. Le transport de passagers par navire de croisière à destination de la Polynésie française, et notamment des archipels éloignés, doit donc faire l’objet de mesures spécifiques.
Les autorités de l’Etat et de la Polynésie française ont donc pris la décision de suspendre les escales de croisière en Polynésie française. Cette décision prend effet immédiatement jusqu’au 11 avril 2020. Cette période pourra être réévaluée voire reconduite selon la situation internationale », annonce le haut-commissariat de la République en Polynésie

« Les navires de croisière naviguant actuellement vers les îles de la Polynésie française doivent se dérouter vers le port international le plus proche de leur choix.

Les navires en tête de ligne actuellement présents au sein des eaux territoriales doivent rallier le Port de Papeete sans délai, où ils seront autorisés à débarquer leurs passagers, pour permettre leur rapatriement dans leurs pays respectifs. Le bilan sanitaire du navire devra être transmis aux autorités avant l’accostage.
En revanche, aucun nouveau passager ne sera autorisé à embarquer sur un de ces navires.
Les modalités techniques des opérations de débarquement à Papeete, seront communiquées prochainement par les agents maritimes à leurs compagnies respectives et par le Tahiti Cruise Club.

Les modalités de rapatriement et d’hébergement des passagers seront coordonnées avec le ministère du Tourisme en lien avec les compagnies aériennes et les groupes hôteliers présents à Tahiti. »

La croisière représente une part importante de l’activité touristique du fenua. Le secteur se développe. La Polynésie devait accueillir cette année 968 escales, alors qu’elle en accueillait 439 en 2010.

En octobre prochain, la Polynésie devrait normalement accueillir la seconde édition du « South Pacific Cruise Forum ». À l’instar de la première édition qui s’est tenue en 2015, ce rassemblement doit permettre aux acteurs internationaux de la croisière d’échanger sur le développement de l’activité dans la région Pacifique.  Le bassin Pacifique représentant 5% de l’activité mondiale de la croisière…

infos coronavirus

Covid-19 : Bientôt des tests antigéniques au fenua

Le ministre de la Santé Jacques Raynal a annoncé la commande de 30 000 tests antigéniques en Nouvelle-Zélande. Ces tests plus rapides vont permettre aux autorités sanitaires de soulager des procédures lourdes en laboratoire. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et sont-ils vraiment fiables ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Nucléaire : Nicole Sanquer demande un programme de recherche...

La députée de Polynésie Nicole Sanquer présente à partir de ce lundi à l’Assemblée nationale un amendement pour la création d’un programme prioritaire de recherche sur les anomalies génétiques qui pourraient avoir été provoquées par l’exposition à la radioactivité des essais nucléaires à Moruroa et Fagataufa.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV