lundi 30 novembre 2020
A VOIR

|

Création d’une Zone de pêche règlementée à Arutua

Publié le

Le Conseil des ministres a approuvé la création d’une zone de pêche réglementée (ZPR), sur l’espace maritime de l’atoll d’Arutua, aux Tuamotu, dénommée "Zone de pêche réglementée Roren".

Publié le 28/10/2020 à 15:14 - Mise à jour le 28/10/2020 à 15:21
Lecture 2 minutes

Le Conseil des ministres a approuvé la création d’une zone de pêche réglementée (ZPR), sur l’espace maritime de l’atoll d’Arutua, aux Tuamotu, dénommée "Zone de pêche réglementée Roren".

Considérée comme une des îles les plus poissonneuses de Polynésie française avec un volume moyen de 50 tonnes de produits de la mer exportés par an, Arutua s’inscrit, à la demande de la population et en particulier des pêcheurs, dans une dynamique d’exploitation durable des ressources du lagon. 

Instaurée pour une durée de cinq ans, cette nouvelle ZPR est le fruit d’une concertation entre la commune, les pêcheurs et la population de l’atoll avec le soutien du Pays, via la Direction des ressources marines (DRM). Celle-ci offre à la fois un accompagnement juridique pour la mise en place de la ZPR et le respect de sa réglementation, et un accompagnement technique avec, par exemple, l’installation du balisage ou encore la création d’une signalétique à terre et en mer. 

Cette nouvelle zone, d’une superficie de 19 021 hectares, se situe sur la partie Sud-Ouest de l’île et se divise en deux : 

  • Une zone entièrement interdite à la pêche afin de protéger le cycle de reproduction des espèces marines, en particulier celui des mérous (kito) et des perroquets (uhu).
  • Une zone autorisée uniquement à la pêche au fusil sous-marin pratiqué de jour et à la ligne. Les parcs à poissons et les filets seront interdits. 
  • Il est également créé un comité de gestion de la zone de pêche réglementée. Ses membres, issus de la société civile, des professionnels de la pêche et de la commune, sont chargés d’assurer le suivi de la zone, de faire des propositions en matière de gestion des pêches et d’alerter les services administratifs en cas de dysfonctionnement de la zone de pêche réglementée.

Les ZPR participent à la politique publique maritime portée par le Pays dont les enjeux sont la préservation des ressources marines et la sécurité alimentaire. Avec ce classement, Arutua sera la douzième île dotée d’une ZPR, et le nombre total de zones de pêche réglementée en Polynésie française sera désormais de 24.

Les autres sujets dans le compte-rendu du conseil des ministres :
– Vers la mise en place d’une réglementation énergétique des bâtiments
– Précisions sur le code de l’énergie
– Règlementation permettant la construction d’immeubles de grande hauteur (IGH) 
– Subventions à l’OPH pour la gestion et l’entretien du patrimoine immobilier locatif
– Fare potee de Maeva à Huahine: subvention à l’association Opu Nui
– Actions de promotion pour le secteur de la croisière : subvention à Tahiti Tourisme 
– Portail numérique de la Maison de la Culture
– Exposition des artisans des Australes
– Subventions en faveur de deux fédérations sportives
– Prolongation des mesures de prévention pour lutter contre la propagation de la covid
– Approbation des comptes 2019 du régime de solidarité de la Polynésie française (RSPF)
– Approbation des comptes 2019 du régime général des salariés (RGS)
– Approbation des comptes 2019 du régime des non-salariés (RNS)
– Mesures d’entrée et de surveillance sanitaire des arrivants
– Prorogation exceptionnelle de la durée de validité des permis de conduire soumis à un contrôle médical
– Organisation du challenge Taure’a

infos coronavirus

Malgré la Covid, forte affluence au marché de Papeete le dimanche

Alors que les bars, discothèques et salles de sport sont fermés et les animations commerciales en plein air interdites, le marché de Papeete, lui, était encore bondé ce dimanche. La direction a renforcé son dispositif afin de lutter contre la propagation du coronavirus, mais il reste difficile de faire respecter la distanciation sociale en raison de l'affluence...

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :