dimanche 16 janvier 2022
A VOIR

|

Covid : quatre cas positifs à bord du Star Breeze contraint de faire demi-tour

Publié le

Avec quatre cas Covid à bord, le Star Breeze a dû annuler son escale prévue à Raiatea aujourd'hui et rentrer sur Tahiti. Les passagers en question, des touristes américains, ont été débarqués à Papeete. Le navire pourrait repartir dans la journée si aucun autre cas positif n'est dépisté.

Publié le 01/01/2022 à 11:27 - Mise à jour le 01/01/2022 à 19:53
Lecture < 1 min.

Avec quatre cas Covid à bord, le Star Breeze a dû annuler son escale prévue à Raiatea aujourd'hui et rentrer sur Tahiti. Les passagers en question, des touristes américains, ont été débarqués à Papeete. Le navire pourrait repartir dans la journée si aucun autre cas positif n'est dépisté.

C’est un scénario que le Paul Gauguin et que l’Aranui ont déjà connu. La présence de quatre cas positif à bord du Star Breeze, sur une centaine de passagers, a contraint le navire de croisière à abandonner son escale à Raiatea et faire demi-tour vers Tahiti. Le vaisseau qui remplace le Wind Spirit aujourd’hui en carénage respecte pourtant un protocole sanitaire particulièrement strict. Car à défaut de la croisière internationale qui représente environ 30% de l’activité, les compagnies se contentent des croisières dites “en tête de ligne”, elles n’accueillent donc que les touristes arrivés par avion. Ces derniers ont donc déjà passé le filtrage lui même plutôt rigoureux du protocole aérien.

A celui-ci s’ajoute, un test antigène rapide avant l’embarquement sur le navire avec un résultat obtenu en moins d’une heure. Celui-ci est généralement suivi d’un test RT PCR. Il est donc possible que dans la batterie de tests, des cas aient finalement été confirmés, obligeant le navire à faire demi-tour.

Arrivé à Papeete dans la matinée, le Star Breeze a débarqué les quatre cas et leurs accompagnants. L’ensemble des passagers sera ensuite testé à nouveau. Si les résultats sont négatifs, le Star Breeze pourra reprendre la mer vers 17 heures ce soir. Celui-ci devait parcourir les Raromatai, à commencer par Raiatea, suivi de Taha’a et de Bora Bora.

Selon le consul des Etats-Unis, Christopher Kozely, les passagers débarqués sont des touristes américains. Des visiteurs désormais bloqués au fenua et aujourd’hui en recherche active d’un logement. Le consul invite d’ailleurs tous les résidents polynésiens qui disposent d’un logement “propre, équipé et climatisé” à le contacter par mail ([email protected]). Issus de milieux favorisés, ces touristes sont prêts à payer rappelle le consul.

infos coronavirus