mercredi 2 décembre 2020
A VOIR

|

Covid-19 : toujours 60 cas en Polynésie, un nouveau carré épidémiologique

Publié le

Au 22 mai, il n’y a aucun nouveau cas confirmé de Covid-19 dans la population de la Polynésie française. Le bilan reste à 60 cas confirmés cumulés. Les 29 marins de l'Équateur, en transit, sans contact avec la communauté, et qui ont été dépistés positifs, ne s'ajoutent donc pas.

Publié le 22/05/2020 à 11:44 - Mise à jour le 22/05/2020 à 16:58
Lecture 3 minutes

Au 22 mai, il n’y a aucun nouveau cas confirmé de Covid-19 dans la population de la Polynésie française. Le bilan reste à 60 cas confirmés cumulés. Les 29 marins de l'Équateur, en transit, sans contact avec la communauté, et qui ont été dépistés positifs, ne s'ajoutent donc pas.

Aucune nouvelle personne dans la population polynésienne n’a été testée positive au virus ce 22 mai. 187 tests ont été effectués depuis le 20 mai et 3 873 en tout depuis le 1er mars.

Une nouvelle ligne s’ajoute aujourd’hui au carré épidémiologique : les personnes en transit, sans contact avec la communauté. Les 29 personnes dépistées positives au Covid-19 sur un bateau de pêche équatorien le 20 mai, ne s’ajoutent donc pas aux cas confirmés cumulés au fenua. L’une d’elles est actuellement hospitalisée à l’hôpital du Taaone, et isolée selon les protocoles mis en place, afin de garantir la sécurité sanitaire du personnel et des autres patients de l’hôpital.

Lire aussi > Les marins du navire équatorien dépistés positifs au coronavirus

Le bilan reste à 60 personnes infectées par le Covid-19 depuis le début de l’épidémie. Depuis lundi, il n’y a plus aucune personne ne présentant de signes de la maladie en Polynésie.

Les dépistages, dans le cadre d’une vigilance continue

Le nombre de personnes dépistées a augmenté la semaine dernière du 11 au 17 mai(511 prélèvements, pour 277 au cours de semaine précédentes). Cela fait suite au dépistage de professionnels exposés, soit 301 dépistages, c’est-à-dire 59% du nombre de dépistages total sur cette semaine (du 11 au 17 mai). Également, les tests de contrôle à la fin de la quarantaine de 14 jours pour les personnes en retour de voyage international se poursuivent, cela représentait 83 personnes, sur la semaine dernière :

Au total depuis le début du dépistage, les principales indications de tests ont été :

  • des symptômes évocateurs de Covid (37%),
  • retours de voyage international (19%),
  • sujets contacts (11%).

Il n’est plus nécessaire de subir un test de dépistage au Covid-19 avant de se rendre dans les îles, au départ de Tahiti. Il est considéré que Tahiti, Moorea et l’ensemble des îles polynésiennes sont exempte du virus à l’heure actuelle. Les tests restent disponibles sur prescription médicale.

Même si la Polynésie est en déconfinement total depuis le 21 mai, les autorités sanitaires appellent néanmoins la population à respecter scrupuleusement les gestes barrières et des mesures d’hygiène strictes : lavage de main, port du masque et distanciation sociale.

Le prochain point de situation sera communiqué lundi, sauf en cas de nouveaux cas confirmés détectés.

Pour rappel, le premier cas confirmé en Polynésie a été révélé le 11 mars. Chaque cas confirmé fait l’objet d’une enquête du Bureau de veille sanitaire, avec son entourage.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré une urgence de santé publique de portée internationale pour le coronavirus le 30 janvier 2020. Un risque très élevé au niveau international a été a été déclaré le 28 février et la pandémie a été annoncée officiellement le 11 mars dernier.

> Retrouvez la courbe de l’évolution de l’épidémie en Polynésie et les chiffres dans le Pacifique en cliquant ICI.
> Suivez le point presse de la cellule de crise sanitaire du Pays en direct à partir de 15 heures 45 sur votre chaîne TNTV, TNTV.pf et la page Facebook de TNTV.

infos coronavirus

À partir du 15 décembre, retour à la normale pour les voyages France – Polynésie

Les Français retrouveront avec la levée du confinement la liberté de circulation à partir du 15 décembre, a affirmé mardi le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, expliquant qu'il n'y avait "aucun problème à réserver" un billet d'avion pour les outremers.