dimanche 26 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : l’hôpital de Taaone est prêt

Publié le

Le point presse de la cellule de crise sanitaire du Pays s'est tenu ce lundi au sein du Centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF) qui a déployé son plan blanc pour faire face à la crise du covid-19.

Publié le 20/04/2020 à 15:45 - Mise à jour le 20/04/2020 à 17:48
Lecture < 1 min.

Le point presse de la cellule de crise sanitaire du Pays s'est tenu ce lundi au sein du Centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF) qui a déployé son plan blanc pour faire face à la crise du covid-19.

Les équipes du CHPF sont totalement mobilisées depuis le début de la crise épidémique avec, notamment, la mise en œuvre du plan blanc, et un lien quotidien avec les équipes de la cellule de crise Covid-19 du Pays.

Ce plan d’action et de réponse à l’épidémie, exceptionnel, permet aux équipes administratives et médicales de répondre à l’évolution de la situation sanitaire, avec deux principaux cas de figure directement liés à l’épidémie.

Les prises en charge non réanimatoires : dans ce premier cas de figure, une unité de 12 lits est dédiée à la prise en charge de patients atteints du virus CoVID-19 non réanimatoires. Cette capacité peut être portée à plus de 100 lits.

Les prises en charge réanimatoires : cette phase correspond à l’accueil de patients ayant un besoin vital d’assistance, notamment respiratoire. Le plan de réponse épidémie Covid-19 prévoit une extension de la réanimation à 40 postes de réanimation soit plus du double de notre capacitaire normal (18 postes de réanimation).

Enfin, le CHPF, en lien avec la cellule de crise territoriale, organise la mise en place de 20 postes de réanimation supplémentaires soit 60 postes au total. Des commandes de respirateurs sont en cours à cette fin. Ceux-ci devraient être livrés de sources métropolitaine et chinoise d’approvisionnement.

Malgré l’application de ce dispositif exceptionnel, adopté avec des aménagements qui leur sont propres par tous les hôpitaux métropolitains, les équipes de l’hôpital poursuivent l’accueil des patients souffrant de maladies chroniques, et leur demandent de maintenir le contact avec leurs médecins, sans interrompre les protocoles de soins et les traitements encours, jugés essentiels.

Rédigé par

infos coronavirus